Aller au contenu

Photo

Le clown (poème triste)

Tristesse absurde existence

  • Veuillez vous connecter pour répondre
10 réponses à ce sujet

#1 JMAP06

JMAP06

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 392 messages

Posté 26 novembre 2019 - 08:14

Le clown

La joie n'est qu'une fable
Le bonheur un mirage
Et cette larme pleure
Depuis le fond des âges
Sur nos destins grimés
D'amour ou de partage.

Mais je sais depuis déjà
Ou périssent les fleurs
Ou se brisent les espoirs.
Oui je sais les écueils
invisibles du temps
Les plaisirs illusoires
Qui nous sont un linceul
Et cette inconscience
Cette futilité de l'être
Cette non transparence
Qui nous garde hors de l'eau
Mais ne nous fait que paraître.

Oui j'ai vu les épaves
De nos amours déçus,
J'ai entendu les rires
De tous nos Dieux déchus
Et le soir qui s'étire
Dans cet éclat de glace
Me renvoie le reflet
D'une larme et d'un pleur.

Je n'ai que le sourire
D'un clown qui se meurt.




Merci à Patricia et William pour leur poèmes sur la tristesse que j'ai beaucoup aimé
Et qui m'ont inspiré ce texte un peu bâclé.



#2 Leclère michel

Leclère michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 503 messages

Posté 26 novembre 2019 - 09:24

La tristesse, c'est comme les trous dans un chemin de terre, plus on y passe, plus ils se creusent. (plus on s'enfonce.)

 

Le malheur, c'est différant.



#3 patricia moles

patricia moles

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 662 messages
  • Une phrase ::La poésie vous traverse et coule vers son lecteur comme à travers un canal.














    LA poésie me traverse comme un canal qui coule vers son lecteur...

Posté 26 novembre 2019 - 09:34

Pas du tout JM...,(trop dur pour ma tablette), il est le contraire de bâcle, il est même magnifique! J'ai eu beaucoup de plaisir à le lire ¡
Amicalement,
Patricia,

#4 William Valant

William Valant

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 596 messages
  • Une phrase ::La poésie est un souffle de vie de l'âme,
    qu'elle l'inspire ou qu'elle l'expire.

Posté 26 novembre 2019 - 10:59

Merci JMAP06 pour ta dédicace c'est vraiment touchant. Comme quoi la tristesse, comme l'amour a différentes nuances. Ce qui est terrible dans ton poème c'est que rien ne semble pouvoir dérider cette tristesse trop bien ancrée.
"Les plaisirs illusoires". Restent des plaisirs, et le plaisir est bref éphémère aléatoire mais essentiel.
Peut-être qu'il faut aller au fond de sa tristesse pour reconnaître ce qui fait plaisir, quitter la mornitude, croire en soi, faire un radical changement, ... mais partager son sourire c'est comme écrire un poème il ne faut pas sous-estimer son importance ni les bienfaits que cela peut créer...
WV

#5 JMAP06

JMAP06

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 392 messages

Posté 27 novembre 2019 - 05:59

La tristesse, c'est comme les trous dans un chemin de terre, plus on y passe, plus ils se creusent. (plus on s'enfonce.)
 
Le malheur, c'est différant.


Il est pourtant bien question de tristesse, le bonheur n'étant qu'un mirage, il en est de même pour le malheur.
Une tristesse latente qui ramène toujours au final au lien imparable de la vie et de la mort.
Vivre n'est finalement qu'un question de choix entre le verre à moitié vide et le verre à moitié plein, rien de bien défini en somme ce qui laisse le champ libre à la poésie et à la philosophie, ( même de comptoir) lol
Merci de votr lecture attentive
Philippe

#6 Leclère michel

Leclère michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 503 messages

Posté 27 novembre 2019 - 09:13

Philippe, et si c'était l'inverse ? La tristesse un mirage,    la vie, l'Amour, un mystère,  la mort une chose tout a fait naturel.

Le malheur n'est pas un mirage, quand tu perds quelqu'un de ta famille, un ami ou que tu as des problèmes de santé ce n'est pas un mirage.

 

Pour le verre il faut le boire tant que l'on peut.

 

Amicalement Michel



#7 JMAP06

JMAP06

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 392 messages

Posté 27 novembre 2019 - 04:35

Pas du tout JM...,(trop dur pour ma tablette), il est le contraire de bâcle, il est même magnifique! J'ai eu beaucoup de plaisir à le lire ¡
Amicalement,
Patricia,

Bâclé du fait que j'ai utilisé une écriture automatique pour un sentiment que je n'éprouve pas ( du moins au moment de l.écrire)
Plus je le relis moins il me satisfait! Je le referai un soir de pluie et de tristesse, promis.
Merci de ta lecture sensible.

#8 JMAP06

JMAP06

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 392 messages

Posté 28 novembre 2019 - 05:30

Merci JMAP06 pour ta dédicace c'est vraiment touchant. Comme quoi la tristesse, comme l'amour a différentes nuances. Ce qui est terrible dans ton poème c'est que rien ne semble pouvoir dérider cette tristesse trop bien ancrée.
"Les plaisirs illusoires". Restent des plaisirs, et le plaisir est bref éphémère aléatoire mais essentiel.
Peut-être qu'il faut aller au fond de sa tristesse pour reconnaître ce qui fait plaisir, quitter la mornitude, croire en soi, faire un radical changement, ... mais partager son sourire c'est comme écrire un poème il ne faut pas sous-estimer son importance ni les bienfaits que cela peut créer...
WV

 

Bonsoir et merci pour ta lecture

ce poème est effectivement désespéré, comme toute les tristesses vraiment profondes, et quiconque dans cet état d'esprit considère

tout comme illusoire. le poème est un cliché, une partie de la  souffrance humaine et du désespoir, Dieu merci en général ce n'est qu'un état passager

tout meurt et tout renaît sans cesse.

Cordialement

Philippe



#9 decker

decker

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 112 messages

Posté 03 décembre 2019 - 08:42

Magnigique texte.
Surtout la beauté de ce texte vient également du contexte dans lequel tu l'écris.
Il arrive effectivement que nous ne soyons pas satisfaits de notre écriture de moment, mais il est préférable que le texte reste dans son jus. Il n'en sera que plus beau.

#10 JMAP06

JMAP06

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 392 messages

Posté 05 décembre 2019 - 06:03

Magnigique texte.
Surtout la beauté de ce texte vient également du contexte dans lequel tu l'écris.
Il arrive effectivement que nous ne soyons pas satisfaits de notre écriture de moment, mais il est préférable que le texte reste dans son jus. Il n'en sera que plus beau.


Bonjour
Perso j'aime pas trop les choses dans leur jus, car si je publie, c'est pour être compris,
pas pour faire une auto-analyse. L'écriture est un partage et être audible passe forcément
par le respect des lecteurs cela entraîne des concessions que je fais de bon coeur.
Merci de ta lecture et de ton gentil commentaire.

Philippe

#11 JMAP06

JMAP06

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 392 messages

Posté 05 décembre 2019 - 04:02

Deuxième version. Un peu retravaillée

Le clown

Notre joie n'est qu'un leurre
Le bonheur un mirage
Quand une larme pleure
Depuis le fond des âges
Sur nos destins grimés
D'amour ou de partage.

Je sais depuis longtemps
Ou périssent les fleurs
Ou s'échouent les espoirs.
Oui je sais les écueils
invisibles du temps,
Les plaisirs illusoires
Qui nous sont un linceul.
Et cette inconsistance
Si futile de l'être
Cette non transparence
Qui nous garde hors de l'eau
Ne nous font que paraître.

Oui j'ai vu les épaves
De nos amours déçus,
J'ai senti les soupires
De tous nos Dieux déchus
Et le soir qui s'étire
Dans cet éclat de glace
Me renvoie le reflet
D'une larmes et d'un pleur.

Je n'ai plus de sourire
Qu'un clown qui se meurt.



Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : Tristesse, absurde, existence