Aller au contenu

Photo

Conflagration...


  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 baccala

baccala

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 321 messages

Posté 28 février 2022 - 07:11

Le temps se délabre

Et l’orage gronde,

 

Il déchire le ciel

Il fracasse mes soirs.

 

Aux éclairs d’intuition,

C’est la foudre qui tombe

Sur les chronologies

De mes craintes indemnes,

 

A deux mains fulgurées,

Les gougeures recuites, 

 

Et l’instinct assourdi,

Et les combustions vaines,

Et l’audace lointaine...

 

Et la pluie des cendrées

Couvrira la sève

Des pétrifications,

 

Ces pavés de braise,

 

Par delà mes montagnes…



#2 balila

balila

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 368 messages

Posté 08 mars 2022 - 09:46

Il faut souhaiter que cette conflagration ne soit pas celle de l'univers...

 

Et pourtant, c'est malheureusement ainsi que je la comprends et l'identifie dans ton texte, dans lequel tu as mis tous les sens que ce mot comporte.

 

A moi, ça me déchire le coeur, quand je regarde ton ciel.

 

Merci de cette lecture, baccala, même si le feu, même si la braise, la combustion, les cendrées... A la vive émotion du chemin que je traverse à chacune de mes lectures, j'essaie de me hausser pour apercevoir un autre univers par delà les montagnes...

 

balila

 

ps : je n'ai pas trouvé le sens du mot gougeures. Comme elles sont recuites, j'ai pensé à gougères :-), mais cela me paraît incongru.



#3 baccala

baccala

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 321 messages

Posté 11 mars 2022 - 02:08

Il faut souhaiter que cette conflagration ne soit pas celle de l'univers...

 

Et pourtant, c'est malheureusement ainsi que je la comprends et l'identifie dans ton texte, dans lequel tu as mis tous les sens que ce mot comporte.

 

A moi, ça me déchire le coeur, quand je regarde ton ciel.

 

Merci de cette lecture, baccala, même si le feu, même si la braise, la combustion, les cendrées... A la vive émotion du chemin que je traverse à chacune de mes lectures, j'essaie de me hausser pour apercevoir un autre univers par delà les montagnes...

 

balila

 

ps : je n'ai pas trouvé le sens du mot gougeures. Comme elles sont recuites, j'ai pensé à gougères :-), mais cela me paraît incongru.

Bonjour poétesse,

 

L’humanité est ainsi faite qu’elle génère et essuie ses propres orages...Son atmosphère est menaçante, et ses nuages pesants et sombres ont émaillé son histoire...

 

Est-ce juste l’écho et le flash d’un vacarme qui viendraient inquiéter cette sérénité que l’on appellerait de nos élévations, celles-là même qui se révèlent être des ascensions vaines ? Nous ne faisons que bivouaquer au pied de nos montagnes, et nous nous consolons et nous nous résignons, sauf à vouloir nous protéger avec nos mains, des feux d’un ciel aussi bas que peuvent l’être nos instincts.

 

D’où nos gougeures...comme des griffures, brûlantes encore et encore.

 

Désabusé ? Peut-être...



#4 le hamster

le hamster

    A poil laineux

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 407 messages

Posté 16 mars 2022 - 05:59

Cela fait plusieurs décennies que l'homme travaille d'arrache-pied à son auto-destruction

#5 baccala

baccala

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 321 messages

Posté 01 avril 2022 - 05:12

Cela fait plusieurs décennies que l'homme travaille d'arrache-pied à son auto-destruction

 

Je le vois de plus en plus mal inspiré...



#6 Diane

Diane

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 139 messages

Posté 07 avril 2022 - 03:55

Le champ sémantique utilisé de la tempête, de l'orage et de la foudre , 

est très symbolique de l'anéantissement final :

 

Et la pluie des cendrées

Couvrira la sève

Des pétrifications,

 

Ces pavés de braise...

 

 

PS)  petite demande possiblement indiscrète pardon ^^  

Baccala est un poète ou une poètesse ? 

j'ai toujours cru en voyant le pseudo et l'avatar que c'était féminin..mais à bien y regarder...



#7 baccala

baccala

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 321 messages

Posté 08 avril 2022 - 10:55

Le champ sémantique utilisé de la tempête, de l'orage et de la foudre , 

est très symbolique de l'anéantissement final :

 

Et la pluie des cendrées

Couvrira la sève

Des pétrifications,

 

Ces pavés de braise...

 

 

PS)  petite demande possiblement indiscrète pardon ^^  

Baccala est un poète ou une poètesse ? 

j'ai toujours cru en voyant le pseudo et l'avatar que c'était féminin..mais à bien y regarder...

La nature abolit en nous ce que ses traces empreignent de l’histoire du monde, en y laissant ses vestiges, même nos respirations.....

 

Mais à bien y regarder....je dirai : bien vu.

L’avatar est le portrait que j’ai peint d’une grand-mère qui m'a aimé plus que les autres...Un petit bout de femme extraordinaire.