Aller au contenu

Fleur de Lotus

Inscrit(e) : 18 sept. 2007
Hors-ligne Dernière activité : janv. 06 2014 11:42

À propos de moi

Comme Fleur de Lotus ne sera plus active sur ce site, elle tient à indiquer que ses textes ne sauraient être repris dans un recueil de poésie de Toute La Poésie, elle s'y oppose formellement et définitivement et par avance, et les textes qu'elle a écrits ne sauraient être utilisés où que ce soit, par qui que ce soit, exceptée par Fleur de Lotus et par la plume sous ce pseudo. Merci.

Ah! Sun-Flower

Ah, Sun-flower! weary of time,
Who countest the steps of the Sun,
Seeking after that sweet golden clime
Where the traveller's journey is done:
Where the Youth pined away with desire
And the pale Virgin shrouded in snow
Arise from their graves, and aspire
Where my Sun-flower wishes to go.

The Lilly
The modest Rose puts forth a thorn,
The humble Sheep a threat'ning horn;
While the Lilly white shall in Love delight,
Nor a thorn, nor a threat, stain her beauty bright.

William Blake Songs of Innocence and Experience

Impose ta chance
Serre ton bonheur
Et va vers ton risque
A te regarder ils s'habitueront
.

René CHAR

La vérité est un grand miroir tombé du ciel qui s'est brisé en mille morceaux, chacun possède un tout petit morceau mais pense détenir toute la vérité
Djalal Al Din Rumi

Mon coeur est devenu capable de prendre toutes les formes; il est pâturage pour les gazelles et couvent pour les moines, temple pour les idoles et Kaaba pour les pèlerins (...). Il professe la religion de l'amour quel que soit le lieu vers lequel se dirigent ses caravanes. Et l'amour est ma loi et l'amour est ma foi.
Ibn Arabi

Le papillon se précipite dans le feu qui brûle,
Si tu dois aimer, il te faudra autant de courage.
A chaque pas, le coeur est à l'épreuve,
A chaque souffle, il est à l'examen.
Si tu dois aimer, il te faudra autant de courage.
chant derviche

Il y a des pleins d'eau pour le bien-être des corps et il y a des pleins de sable pour le bien-être des âmes. Proverbe touareg

Désert à l'essai, tiré de Cantilènes, merci Charly Java.

Alors la nuit de nouveau avec sa froidure sous un ciel de pierreries tremblantes et le sillage des météorites.
L'insomnie jusqu'au petit matin, jusqu'à l'abîme d'un sommeil sans rêve et ne revenir à soi qu'au plein jour.
Devant moi l'étendue de l'avenir. Derrière moi infranchissables les parois du passé. Fermer les yeux. T'attendre.
Le silence. Ou presque. Ton pas est pourtant léger.


A quoi bon écrire?...

Au pays du brouillard, à l'écart des buvards et de l'encre reclue, là où les lettres s'écrivent en dévers virtuels et en névés glissants, vous croirez un instant à l'irréalité de fils tendus de visages inconnus...ces fils se détendent comme les lettres assemblées sur un fil de corde à linge qui s'évaporent le souffle de vent venu. N'oubliez pas qu'ici est le monde des illusions. Réel/irréel?...Là ne sont que des mots posés qui auront pris racine dans la réalité. Fleur ne vient plus car l'espace de la poésie s'écrit en lettres capitales du toucher de la vie d'abord. Elle remercie celles et ceux qui ici auront été source de découvertes dans la beauté de leurs écrits. Pour l'heure elle s'en va doucement et à pas de velours, sans déranger, sur la pointe des pieds.

Fleur fait ses adieux à ce site où elle ne publiera plus. Resteront les souvenirs et les textes posés jusque là. Comme une mémoire.

Et quelques traces encore, lorsque le théâtre de gestes de la vie laisse tomber le rideau.
En un drôle de silence.

Un opéra de gestes...
Un très beau poème, cher Charly.

D'épaules en étoiles
De lèvres violacées en voiles
Se mangent les yeux qui se rêvaient
En éternités et le silence s'endormait

"Les beaux frissons du soir resteront sans matin
L'horizon lumineux se fait chemin d'errance"

Les horizons lumineux, ici et là, en amours qui se dansent. Comme un désert à imaginer, peuplé de mots qui se liront sur le bout des lèvres, juste chuchotés. Lus en aveugles...

"Mais le monde est bien là et la vie nous emmène"

Oui...et tournez manège!

Merci cher Charly, pour ces poèmes écrits à quatre mains, merci.
Merci à la Passagère du Silence, ces derniers mots sur un opéra de gestes. Le silence sera là en murmures d'argent. Un clin d'oeil à Miss Charlie!...
Merci à toutes celles et ceux croisés ici. Au revoir...

Informations


  • Groupe : Membre
  • Messages : 488
  • Visualisations : 13 178
  • Titre : Tlpsien +++
  • Âge : Âge inconnu
  • Anniversaire : Anniversaire inconnu

0 Neutral

Outils

Amis

Derniers visiteurs