Aller au contenu





Depuis : Oubliée Chimène, omis Cid ! (Sonnet tragi-comique)

Posté par chevalier dupin, 13 avril 2014 · 619 visite(s)

camard

 
A ne jouer que les mouches du cauchemar,
L'ayant brisé, moi qui porte un rêve en écharpe,
me à tomber mal, quitte à passer à la trappe,
Quittant ce jour, à m'en démettre, l'âme à choir ;
 
ciderais-je de m'ouvrir l'évènement,
Qui me couvrira de fleurs, en couronnement ?
Puis prenant la tête, quand sentirais demain,
Tel un vilain petit camard, parmi mes os,
 
Me pousser au vol ou m'inciter à l'emprunt ;
Aurais-je le cœur, de faire usage de faux,
Avant que Mort la reprenne et que tu m'arrêtes,
 
Pour me voir blotti, dans les bras de sa charrette,
Et qu'autour de ma nuit, les torts se resserrant,
Fausse, tu m'enterres, comme arracheur de temps ?
 



Source : Oubliée Chimène, omis Cid ! (Sonnet tragi-comique)