Aller au contenu





Où BOURGEOIS ET POUILLEUX INSCRIRONT : Dignité...

Posté par itans, 31 mai 2014 · 1 187 visite(s)

D'imprenable et hautaine, ostensible lucarne,
Aux rideaux sourcilleux qui obstruent l'alentour,
Il observe la rue où l'ombrage décharne
l'ordinaire abandon des rotures du jour.
 
Il accoutre le coeur des lécheurs de vitrine.
A leurs pieds, les odeurs d'insalubre piété
Noirciront nos vieux murs en des pans de vermine
Où bourgeois et pouilleux inscriront : Dignité.
 
D'imprenable et hautaine, ostensible lunette,
Dans l'ajour qui occulte un décor mitoyen,
Il mire une nuée à sa vitre où reflète,
D'un regard si altier, l'indulgent citoyen ...
 
Dans l'instant suspendu au jet franc d'une obole,
Il soupire au fronton de l'aimable nichoir,
Tandis que l'étranger va mendier la parole
Au passant qui se presse, et répugne à déchoir.
 
Il ferait pour la crasse, ô trop bonne figure,
Un enclos aux contours d'indicible poussier.
Ce remugle aigre-doux et son rai de froidure ?
Sous le grand réverbère, il offusque un quartier...
 
D'imprenable et hautaine, ostensible fenêtre,
Il ne voit de ces gens qu'insondable aparté,
Sans noblesse toisant, qui tout comme un seul être,
A ses yeux, fuit le pas de son humanité...



Mai 2024

D L M M J V S
   1234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627 28 293031