Aller au contenu

Loup-de-lune



Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 33/66 Plongée

Posté par Loup-de-lune, 18 août 2019 · 249 visite(s)

Plongée 


après la passion de pluie
la lucarne muée en lumière 
se coule sur le mur 

ses angles frémissants et confus
atteignent à la forme
qui reproduit
et comprend le losange de bois 
dans lequel se fichait un songe de poisson

où l'oeil
dimensionnait la chambre
se voit un voyage à la recher...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 32/66 Route d'Alle

Posté par Loup-de-lune, 16 août 2019 · 402 visite(s)

Route d'Alle


dans sa recrudescence ce dardement bleu 
où robinsonnent les lettres lucides

le dolent point de mire assermente l'itinéraire 

l'épanchement thésaurise la distance 

des fruits d'ailes 
inversement se détachent
et leur récolte-nielle ira pulvérisant la station 

des soupirs du pon...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 31/66 L'heure limbique

Posté par Loup-de-lune, 14 août 2019 · 374 visite(s)

L'heure limbique


des étages acérins
treillissent le chantier 
la convoitise du mouvement se calfeutre 
dans une éclosion de bâtisse 

en caillou myriadaire 
pyramide la mélancolie des jardins

une récurrence de poussière d'eau
inachève la lumière cycnéenne

ambulatoire arcure 
un...


Les Symphonies de Bruckner : Dikardia

Posté par Loup-de-lune, 12 août 2019 · 337 visite(s)

Les Symphonies de Bruckner

Dikardia



fulgurent des paraphes sur l'enclos déclive
un tel desserrement
du poing pour doigter dans l'embellie

en pénédisparue
cette glisse à travers l'ostracisme
de craie où déjaunent où débleuent
les nombres les valences

ligne renégate au pourtour
jusqu'à la derniè...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 30/66 Voyagée

Posté par Loup-de-lune, 10 août 2019 · 392 visite(s)

Voyagée


par la distance fertile 
la flavescente genèse 
de la biche des courants 

comme sa précision 
ange de la confidence 
ébranche les divagations 

la charte de sa fuite 
pas à pas se muant 
en fracture de liber 

intacte l'énergie du partir
la lisière obombrée
aff...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 29/66 L'apocalypse de nos lectures

Posté par Loup-de-lune, 09 août 2019 · 308 visite(s)

L'apocalypse de nos lectures 


le vivier des verts a mué le mur
en feuilles
en pétales 
en tiges crucifiantes 
en embonpoints d'étoiles 
en piques d'obnubilations

pour exiler la cueillaison 
des corolles ont hissé des corolles 

l'incandescent miel de la serrure 
famine la marcescence 

le v...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 28/66 Les partages de l'hôpital

Posté par Loup-de-lune, 07 août 2019 · 334 visite(s)

Les partages de l'hôpital 


mélancolieuses
les esquisses de la chambre 
ont convergé vers la lucarne 

sur le rose et l'orangé de l'ouest
l'encre rudérale coule en ramure 

la main de fable s'ouvre
pour une fraction de flambeau
avant la nuit leucémique 


Par intervalles le couloir 
dans ses ara...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 27/66 Issante

Posté par Loup-de-lune, 05 août 2019 · 409 visite(s)

Issante


le congé des repères 
échevelle le délai 

sylphide au long dénoué de jais
la silhouette des lisières 

parmi l'aubier 
dont s'embrument les verticales 
fabuleront des huis

linéaments de l'enfuie 
la jeunesse s'inachève en redoux d'or
la trace interroge la poudre
dans la...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 26/66 Décèlements

Posté par Loup-de-lune, 03 août 2019 · 401 visite(s)

Décèlements


sa halte
au pied du tronc de clarté

avec les sèves feues
sa complicité

un pastel croît
jusqu'au cristal de l'aiguière

les fugacités laiteuses
la bifurcation cruentée
de la lame
y confluent

pour désapprendre le trouble de leurs vieux coloris


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 25/66 Par la voix leucémique

Posté par Loup-de-lune, 01 août 2019 · 387 visite(s)

Par la voix leucémique 


distributive et bleu de nuit
couleur des chronométries anémiées 

et ce lent évanouissement 
qui safrane la sentinelle 

parfois tout à cette définition 
qui sacre le bibelot
des silhouettes tutélaires
gracient le tamaya

du poids des ailes 
s'effeuille le navr...






Ma photo