Aller au contenu

Loup-de-lune



Les Symphonies de Bruckner : Leukaima III

Posté par Loup-de-lune, 24 septembre 2019 · 1 476 visite(s)

Les Symphonies de Bruckner

Leukaima III




... dédiée aux traversantes en leucémie...

.... à l'orée de Mademoiselle Lin...




lorsque les timbales eurent adamanté l'assomption
la contre-allée de chlorodrames échappa l'hôpital

à travers ses effraies de linge ses draps d'alucite
par-delà la té...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 66/66 Métafleurs

Posté par Loup-de-lune, 23 septembre 2019 · 476 visite(s)

Métafleurs




de l'exquisité du contact

rayonnait un silence



profonde

son allégorie de térébelle 

jusqu'au contre-lumière 

où abuser le récri du dernier tortillard 



la table avait cédé son angle le plus déverni 

au cylindre de verre



et grandissait la potion

parmi le...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 65/66 Blanchisseuse

Posté par Loup-de-lune, 22 septembre 2019 · 384 visite(s)

Blanchisseuse




murmure de gravier et d'effluve aux étiques fenêtres 

elle explique les lignes qui lamellaient d'argent



le méticuleux développement de robes et de draps 

capture la corporelle évidence



un mimodrame d'ombres

dévoue ses pièces à l'énigme



le milliciel trigone qu'il tolè...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 64/66 Transgressive

Posté par Loup-de-lune, 21 septembre 2019 · 384 visite(s)

Transgressive




ces graphèmes d'orangé

de bourgade en bourgade

désensorcelant l'escapade

une confiance fraîche

en ensème la brume



le blanc

s'est emparé



l'exténuation y fusine les grands bois



les segments soudains

otagent l'ossuaire

où plus rien n'est nommé



la police du ticket a bifurqu...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 63/66 Vitrail

Posté par Loup-de-lune, 20 septembre 2019 · 405 visite(s)

Vitrail


cet ahan d'yeux
par-delà ce qui matière
jette ses cristallins fallacieux

pour la source
cette incessante épée
qui traverse la gorge

divisible torse
ondoient deux fils de sang

par degré
modère leur sombreur
le rose lunaire du dénudement


joignant le jardin polychrome
où repose la satiété d'un...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 62/66 Incertaine

Posté par Loup-de-lune, 19 septembre 2019 · 371 visite(s)

Incertaine


a surgi clair un long triangle
inconnu à la limite

du noir dardé
symétriquement le partage

en manière de feston
y pendent les arcanes d'un visage

parmi les limbes du plus épointé
deux linéaments tressaillent de safran

jusqu'au tétanique soufre
leur amenuisement

évanouissante une parcelle d...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 61/66 Transmissions

Posté par Loup-de-lune, 18 septembre 2019 · 358 visite(s)

Transmissions


des éclats de soleil
ont rapiécé les voilages

quelques minutes de pupilles
les taillent en flammes

lorsqu'éperdues de formes tremblées
il n'y a plus qu'un tenace scrupule
pour les garder de la disparition
une ancille surgit

récurremment de table en table
avec un geste de mousseline
ses mains ignées
all...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 60/66 Origine

Posté par Loup-de-lune, 17 septembre 2019 · 305 visite(s)

Origine


de la page et du cuir
délivrés avec tel sporadisme
graphèmes d'or et d'alizarine

bicolore pollen
au-dessus de la lacune prairiale
où s'affine mon voeu d'immémoire

vainement sinue
pour héler en fouet mince
la crueur du signet

des ombres
impalpable de serpentes et de lances
le papier brusqué bruissé de bo...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 59/66 Bifurcation

Posté par Loup-de-lune, 16 septembre 2019 · 370 visite(s)

Bifurcation


d'une arrivée
le heurt

s'en seront freints le mot
orangé et le mot
bleu enseigne

sur le déliement enchérit
un instant de lettres si franches

ferments du secret bicolore

suspension de l'alphabet trésableur

ciel ou matin
lendemain ou béton
se poser balance...

quand le départ à ce point
d...


Une saison en poème afin que soit rejointe Mademoiselle Lin : 58/66 Musiquémique

Posté par Loup-de-lune, 15 septembre 2019 · 317 visite(s)

Musiquémique


à travers la chambre
sourd le piano

y clairent leurs ambres
flacons
et sursis

abat-jour
et carreaux
leurs safrans échoïques


une si simple vigueur
vient deux fois
à la lame

pour couler
les veines
sur l'adagio


par-delà
les durées
liquide piano

que le rouge colore






Ma photo