Aller au contenu

Poèmes de Loup-de-lune



La beauté des chanfreins

Posté par Loup-de-lune, 24 mai 2022 · 252 visite(s)

Le cheval rose

Sous les yeux noirs du chemineau
Disparaît l'encre des poèmes,
Mainte cyanose des sémèmes
Que dilucide le ruisseau.

Le tracé qu'il lui faudrait suivre
L'aurait absous de son regret...
Or, graduant l'entier adret,
Un troupeau fasciné l'enivre.

Car soudain, du faîte sourdant,
Galope cette nitescence,
Sur...


La moissonneresse

Posté par Loup-de-lune, 28 mars 2022 · 2 240 visite(s)

La moissonneresse « (...) Votre Féerie poétique m'a restitué une partie de mon enfance !... Haute mer de la mémoire... C'est bien cela, le courage ou la vaillance de s'égarer dans les sèmes et les phonèmes et les virtuèmes comme dans les souvenirs, s'abandonner à l'errance absolue et s'approcher distinctement de soi-mê...


Féerie hauturière

Posté par Loup-de-lune, 26 mars 2022 · 1 084 visite(s)

Féerie hauturière



affranchi
des naufrages
un minime discoïde
étincelle son interstice
dans le continu qui foule

ce n'est pas qu'il s'élève
aluminant ainsi les lignes de ma paume
c'est qu'à sa carène fraîche
nous nous destinons

tout le long de la cathédrale
intermittences d'un poecile saxifrage
s'avive...


Phantasiae assumptio victoriaque

Posté par Loup-de-lune, 22 mars 2022 · 1 507 visite(s)

Phantasiae assumptio victoriaque Pour préambule échoïque et amoebée...















☯ ☯
林 美丽花
LIN Meilihua
☯ ☯

sur les feuilles
frémissantes
de ta peau qui s'offre
l'émoi
nervuré
de mes mains qui s'ouvrent
 
alentie frondaison du désir
prélude sans minutes
à la cla...


Croisée d'hôpital

Posté par Loup-de-lune, 21 mars 2022 · 2 076 visite(s)

Croisée d'hôpital Croisée d'hôpital










immémoire du fuligineux
bleu voile divis
une alumelle onde

miragineuse en s'éclairant
se murmure la formule symétrique

limbes cruciformes des ombres
et leurs soupirs pour l'obliquité
qui vaticine les rus de lymphe

draps et linges
leurs froissis affins de l'osséine et de la peau
passent du c...


La chambre dont le reliquat de noir s'est mué en congés archanes : 100 tableaux . . . . . . . .

Posté par Loup-de-lune, 18 mars 2022 · 1 029 visite(s)

La chambre dont le reliquat de noir s'est mué en congés archanes : 100 tableaux . . . . . . . . « que neige la retrouvaille_
  je me suis arrêtée là
         où le sentier s'arrête sur un mur
      haut
de plusieurs tours de secondes et de jours morts
                où le seco...


À la lueur du sang-flambeau : centrifuge

Posté par Loup-de-lune, 14 mars 2022 · 736 visite(s)

À la lueur du sang-flambeau : centrifuge En manière d'irradiance de virtuèmes










' (...) plus qu'une mise à nu, ce vérace dénudement, jusqu'aux osséines, jusqu'aux moelles, des ressentis, devant une telle expérience de vie et de danger de mort devient une vraie forme d'art qui célèbre précisément la vie poussée à ses extr...


À la lueur du sang-flambeau : centriphile

Posté par Loup-de-lune, 13 mars 2022 · 900 visite(s)

À la lueur du sang-flambeau : centriphile En manière d'irradiance de virtuèmes










'(...) Loup-de-lune m'a confié un jour de convalescence alitée : la leucémie, tu sais, c'est comme voir le monde désormais à travers le kaléidoscope du fragile, du labile, du cachectique, où les nuances du rouge et les pétillements nacrés prédominent...


Les Diaphanes

Posté par Loup-de-lune, 11 mars 2022 · 668 visite(s)

Les Diaphanes En manière de macle














Anaïs



Les arêtes de l'hôpital
leurs flous reliquats
leurs évagations

Anaïs devient archane

les pas
qu'il lui reste
traversent l'hémi-nuit


alors s'étendre
et jusqu'aux entrailles
la recouvre la cendre du linge
qui eût à tierce recommencé à sécher son...


Inaccompli - suivi de Hendécalimbique, Germinant, Repêcheur de détresses, et Accomplîmes

Posté par Loup-de-lune, 08 mars 2022 · 666 visite(s)

Inaccompli - suivi de Hendécalimbique, Germinant, Repêcheur de détresses, et Accomplîmes





En manière de pentalpha





Inaccompli



les passages
lotissent l'étoile
entre leurs défauts de célérité

s'allume en braise
le calme du myocarde

longtemps
par nulle pénétration
la lisière ne vi...






Ma photo