Aller au contenu





La solitude du saule

Posté par seryeuse, 22 janvier 2018 · 315 visite(s)

                 La solitude du saule
 
 
La saulaie semblait savoir ce qu’il lui fallait
Il s’appelait Sergueï et cherchait sans y croire
Un refuge où abriter son humeur si froide
Il avait loué au bord du lac le chalet
Qui lui rappelait son enfance caucasienne
Et les bains en famille dans la mer Caspienne
Puis il avait rencontré une étrange femme
Eurasienne elle avait couru la terre entière
Ses liaisons multiples lui donnaient une image
De prédatrice calculatrice et sans âme  
Il n’avait aucune chance avec cette femme
Sortie d’un mauvais roman qui l’avait laissé
Après six mois douloureux presque soulagé
A lui sans doute elle s’était intéressée
Parce que son statut de champion olympique
Lui conférait ici quelque notoriété
 
Demeurait cette mélancolie un peu triste
La saulaie de l’autre rive semblait lancer
Un appel doux et insistant qui l’enivrait
Laisse le saule étendre son consolant baume
Sur tes plaies Il te soustraira aux regards laids
Dans la saulaie Sergueï tu te retrouveras
Dans la saulaie Sergueï tu oublieras tes peines
 
Sergueï n’aimait pas la solitude du saule
Il préférait la vie la compagnie des hommes
Dans la joie et la musique de la taverne
Pourtant il fut attiré par le plus grand saule
Qui tremblait silencieux sous le vent léger 
Sous son feuillage il était retranché du monde
Comme si à des élus s’offrait une pause
Il lui sembla qu’il n’était pas seul sous le saule
Une forme étendue sur un tapis de mousse
Et de feuilles qui faisait comme un lit douillet
Respirait là dans la paix du saule pleureur
Il n’en crut pas ses yeux Son cœur s’accélérait
Dans la pénombre un regard C’était l’Eurasienne
Qui l’attendait pour à l’abri des indiscrets
Lui dire que l’élu de son cœur c’était lui



Derniers billets

Derniers commentaires

Catégories