Aller au contenu

Photo

Anonymat

France Europe XXIème siècle

  • Veuillez vous connecter pour répondre
20 réponses à ce sujet

#1 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 534 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 19 février 2018 - 01:46

*
MESSAGE POPULAIRE !

Sous le besogneux soleil
le vent travaille et taraude la journée
Dans les ornières où l'automne s'enracine
on peut voir une eau croupie
vaguement traversée par le songe des nuages
À quoi pense là-bas celui qui marche
entre les ruines d'une bâtisse
et quelques arbres à moitié chauves
le long de ce sentier que chaque seconde efface
Peut-être à son enfance nimbée d'abeilles
Peut-être aux étoiles qui ont filé entre ses doigts
Peut-être à rien
Il avance parce qu'il faut bien avancer
aller droit devant soi vers un horizon trompeur
Bientôt il aura quitté ce pan de terre
sans laisser de trace
Dans le ciel passe un couple d'oiseaux blancs qui s'éloigne
jusqu'à devenir deux minuscules points noirs
Déjà l'après-midi vire au mauve
évoquant la fin d'une fête
à cette heure où les convives se disent adieu
d'un triste sourire
échangent un semblant de paroles frangées de regrets
disparaissent
Et voici la lune désormais la très-blafarde qui épand
sur le paysage son deuil

#2 Gabriel Monfort

Gabriel Monfort

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 301 messages
  • Une phrase ::« J’ai des questions à toutes vos réponses. »
    Woody Allen

Posté 19 février 2018 - 08:24

Ronde étrange d'une perception que la lumière modifie au gré de son intensité. Comme un regard qui s'éteint.



#3 Julien Hoquet

Julien Hoquet

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 208 messages
  • Une phrase ::Je regarde un ciel étoilé et je me sens une grande humilité.

Posté 20 février 2018 - 01:08

''Dans le ciel passe un couple d'oiseaux blancs qui s'éloigne 
        jusqu'à devenir deux minuscules points noirs'' 

                                   Fallait y penser. 

 

Votre poème se lit comme une peinture, où l’œil se déplace de gauche à droite et de bas en haut. Comme tout ce que vous écrivez la beauté est au rendez-vous.



#4 Invité_verbeeck René_*

Invité_verbeeck René_*
  • Invité

Posté 20 février 2018 - 09:40

Un panorama d'images,un paysage d'émotions.Une belle impression du jour,une belle expression de la vie.



#5 Diane

Diane

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 962 messages

Posté 20 février 2018 - 09:55

La nature qui règne en maîtresse suprême sur la vie du monde vivant...

#6 Invité_Marcel Faure_*

Invité_Marcel Faure_*
  • Invité

Posté 20 février 2018 - 10:19

une ballade étrange qui pousse à la méditation jusqu'à l'effacement, léger et tout en douceur.



#7 silver

silver

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 149 messages

Posté 20 février 2018 - 10:33

Comme toujours, votre écriture soignée nous offre un poeme dont l'équilibre et l'indéniable esthétique contraste ici avec force avec l'apreté du propos...où l'hostilité des éléments le dispute à l'éphémere et à la vacuité de ala vie de cet homme qui marche et que la vie semble traverser sans rien lui laisser qu'une vague amertume flottant sur poeme...

Merci pour ce partage empreint de gravité

#8 Dad Allaoua

Dad Allaoua

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 6 704 messages

Posté 20 février 2018 - 12:12

Un poème magnifique

Merci pour le partage

Amitiés



#9 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 534 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 20 février 2018 - 12:40

Ronde étrange d'une perception que la lumière modifie au gré de son intensité. Comme un regard qui s'éteint.


Merci d'y avoir été sensible...

#10 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 534 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 20 février 2018 - 01:09

Un poème magnifique
Merci pour le partage
Amitiés

Merci à vous.
Cordialement.

''Dans le ciel passe un couple d'oiseaux blancs qui s'éloigne         jusqu'à devenir deux minuscules points noirs'' 
                                   Fallait y penser. 
 
Votre poème se lit comme une peinture, où l’œil se déplace de gauche à droite et de bas en haut. Comme tout ce que vous écrivez la beauté est au rendez-vous.

En effet, j'ai voulu ce poème en grande partie pictural.
Merci pour votre élogieux commentaire...

#11 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 534 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 20 février 2018 - 01:40

une ballade étrange qui pousse à la méditation jusqu'à l'effacement, léger et tout en douceur.

Effacement du jour, effacement de notre vie...
Merci à vous.

Un panorama d'images,un paysage d'émotions.Une belle impression du jour,une belle expression de la vie.


Grand merci pour votre lecture et votre commentaire...

La nature qui règne en maîtresse suprême sur la vie du monde vivant...

Oui, la nature qui voit passer les éphémères que nous sommes...
Merci à vous.

#12 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 534 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 20 février 2018 - 01:51

Comme toujours, votre écriture soignée nous offre un poeme dont l'équilibre et l'indéniable esthétique contraste ici avec force avec l'apreté du propos...où l'hostilité des éléments le dispute à l'éphémere et à la vacuité de ala vie de cet homme qui marche et que la vie semble traverser sans rien lui laisser qu'une vague amertume flottant sur poeme...
Merci pour ce partage empreint de gravité

C'est à moi de vous remercier pour votre si sensible commentaire! (Nous sommes tous "cet homme qui marche"...)

#13 JPZ

JPZ

    Tlpsien ++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPip
  • 79 messages
  • Une phrase ::La beauté sera compulsive ou ne sera pas - André Breton

Posté 20 février 2018 - 08:10

Beaucoup de doigté. une jolie peinture de ce qui nous attends, ou pas. Mais dit avec délicatesse et  sincérité. Tu m'as lu et tu vois que je ne verse pas dans ce genre de sentiments. Tu dis ce que tu penses et tu penses ce que tu dis. Ta sincérité est flagrante. Un petit A+



#14 AURE

AURE

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 532 messages

Posté 20 février 2018 - 09:55

il y a une

épure

dans la ligne

les lignes

qui m'a émue

 

voilà



#15 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 534 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 20 février 2018 - 11:11

Beaucoup de doigté. une jolie peinture de ce qui nous attends, ou pas. Mais dit avec délicatesse et  sincérité. Tu m'as lu et tu vois que je ne verse pas dans ce genre de sentiments. Tu dis ce que tu penses et tu penses ce que tu dis. Ta sincérité est flagrante. Un petit A+

J'apprécie ce commentaire tout aussi sincère...
Cordialement.

il y a une
épure
dans la ligne

les lignes

qui m'a émue
 
voilà
N'est-ce pas là l'essentiel?

Je vous remercie.

#16 Emrys

Emrys

    Ambrosius

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 408 messages

Posté 20 février 2018 - 11:20

"Bientôt il aura quitté ce pan de terre
sans laisser de trace"

 

Il y a toujours des traces, cher ami poète.

L'anonymat n'existe pas.



#17 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 534 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 21 février 2018 - 02:28

"Bientôt il aura quitté ce pan de terre
sans laisser de trace"
 
Il y a toujours des traces, cher ami poète.
L'anonymat n'existe pas.

Quelle trace précisément?...

#18 Jped

Jped

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 026 messages
  • Une phrase ::Le voyage immobile après une vie de voyage

Posté 24 février 2018 - 06:07


Entre le Pierrot de Watteau et l'homme qui marche de Giacometi. Où même deux oiseaux blancs , au bout du compte, n'ont d'autre destin que de se changer en deux points noirs ...
Cette écriture, très différente - plus instinctive? - que celle(s) à laquelle/auxquelles vous nous avez habitués, a une grande efficacité.

#19 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 534 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 24 février 2018 - 07:13

Entre le Pierrot de Watteau et l'homme qui marche de Giacometi. Où même deux oiseaux blancs , au bout du compte, n'ont d'autre destin que de se changer en deux points noirs ...
Cette écriture, très différente - plus instinctive? - que celle(s) à laquelle/auxquelles vous nous avez habitués, a une grande efficacité.

Vraiment intéressé par votre double référence (Watteau, Giacometti) qui me permet de relire mon poème avec des yeux neufs...

Quant à mon écriture, j'avoue que je n'avais pas perçu qu'elle était "très différente" de mon écriture accoutumée: mais le lecteur aguerri que vous êtes doit avoir ses raisons de l'éprouver ainsi. (Il est difficile, pour ne pas dire impossible, de se juger - de se jauger soi-même.)

Un grand merci.

#20 Chantal-C

Chantal-C

    Tlpsien ++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPip
  • 64 messages
  • Une phrase ::Amoureuse des beaux écrits, ne meurtrissant pas le rêve de la Vie.

Posté 25 février 2018 - 01:15

Sous le besogneux soleil
le vent travaille et taraude la journée
Dans les ornières où l'automne s'enracine
on peut voir une eau croupie
vaguement traversée par le songe des nuages
À quoi pense là-bas celui qui marche
entre les ruines d'une bâtisse
et quelques arbres à moitié chauves
le long de ce sentier que chaque seconde efface
Peut-être à son enfance nimbée d'abeilles
Peut-être aux étoiles qui ont filé entre ses doigts
Peut-être à rien
Il avance parce qu'il faut bien avancer
aller droit devant soi vers un horizon trompeur
Bientôt il aura quitté ce pan de terre
sans laisser de trace
Dans le ciel passe un couple d'oiseaux blancs qui s'éloigne
jusqu'à devenir deux minuscules points noirs
Déjà l'après-midi vire au mauve
évoquant la fin d'une fête
à cette heure où les convives se disent adieu
d'un triste sourire
échangent un semblant de paroles frangées de regrets
disparaissent
Et voici la lune désormais la très-blafarde qui épand
sur le paysage son deuil

Vraiment très beau, tel un tableau, par petites touches, tout en douceur...et intensité.



#21 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 534 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 25 février 2018 - 01:02

Vraiment très beau, tel un tableau, par petites touches, tout en douceur...et intensité.


Merci beaucoup d'y avoir été sensible...





Billets récents sur ce sujet

Photo

Depuis : Anonymat

Par M. de Saint-Michel dans M. de Saint-Michel Blog, sur 23 novembre 2018 - 01:38

Source : Anonymat

Lire le billet complet →