Aller au contenu

Photo

Bref passage

France Europe XXIème siècle

  • Veuillez vous connecter pour répondre
10 réponses à ce sujet

#1 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 796 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 04 mars 2019 - 12:44

Le compte à rebours
n'a-t-il commencé
Sombrent les toujours
au coeur harassé

Le sable est cruel
où les pas s'en vont
sous l'oeil d'Azraël
bulles de savon

L'espoir lance un cri
un seul puis s'éteint
Il n'est pas d'abri
Mort-né le matin

Charon nous attend
Oui vers le jour J
nous pousse l'autan
qui sans fin rugit

Vivre Quel éclair
Le printemps qui vient
est déjà l'hiver
Qui donc s'en souvient

Déboule minuit
au ciel de l'enfant
dont l'azur s'enfuit
Ô deuil triomphant

#2 gab

gab

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 421 messages
  • Une phrase ::"Les frontières de mon langage sont les frontières de mon monde", Ludwig Wittgenstein

Posté 04 mars 2019 - 07:38

Bref mais intense !

#3 Dad Allaoua

Dad Allaoua

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 6 861 messages

Posté 04 mars 2019 - 08:09

Toujours des magnifiques poèmes qui nous provoquent des réflexions

Merci pour le  partage

Allaoua 



#4 Esterina

Esterina

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 139 messages

Posté 04 mars 2019 - 08:58

Un poème au rythme oppressant, qui rend sensible une terrible urgence...



#5 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 796 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 05 mars 2019 - 09:37

Bref mais intense !


Merci à vous.

#6 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 796 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 05 mars 2019 - 09:51

Toujours des magnifiques poèmes qui nous provoquent des réflexions
Merci pour le  partage
Allaoua

Sensible à vos paroles.
Cordialement.

#7 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 796 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 05 mars 2019 - 10:07

Un poème au rythme oppressant, qui rend sensible une terrible urgence...

C'est bien dans ce but-là que je l'ai écrit...
Merci beaucoup.

#8 Louve.hianja

Louve.hianja

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 120 messages
  • Une phrase ::"J’écris ce que je vis, j'écris ce que je vois, j'écris lorsque je perds ma voix et je vais écrire tout au long de ma vie".

Posté 07 mars 2019 - 04:34

merci pour la réflexion- très beau texte- A mon avis, le temps est la seule chose que nous disposons! Encore posons-nous la question si on a su l'utiliser à temps et à bon escient?



#9 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 796 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 07 mars 2019 - 06:52

merci pour la réflexion- très beau texte- A mon avis, le temps est la seule chose que nous disposons! Encore posons-nous la question si on a su l'utiliser à temps et à bon escient?

Oui, nous disposons du temps (ou, du moins, d'un certain temps) - mais, à la fin, c'est le temps qui dispose de nous...
Merci pour votre lecture et votre commentaire.

#10 Jped

Jped

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 048 messages
  • Une phrase ::Le voyage immobile après une vie de voyage

Posté 10 mars 2019 - 06:25


Malgré la gravité du thème, votre poème a par instant un ton presque primesautier, accentué peut-être par le choix du pentamètre. Le 4ème vers de la strophe vient souvent en contrepoint insolent, jusqu'au terrible et magnifique oxymore final.

Une belle façon de traiter ce genre de sujet.

#11 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 9 796 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 10 mars 2019 - 06:45

Malgré la gravité du thème, votre poème a par instant un ton presque primesautier, accentué peut-être par le choix du pentamètre. Le 4ème vers de la strophe vient souvent en contrepoint insolent, jusqu'au terrible et magnifique oxymore final.
Une belle façon de traiter ce genre de sujet.

Grand merci pour votre si fine analyse...