Aller au contenu





Depuis : Salle d'attente

Posté par Sinziana, dans Poèmes 10 octobre 2019 · 100 visite(s)

 

Patient attente
Patient espoir
Patient tourmente
Patient qui s’égare
Patient qui se plaint
Poupon criard
Patient qui s’éteint
Patient dans le noir


Patient ce n’est rien...
Patient c’est trop tard.


Patient dans la lune
Patient en retard
Patient qui s’enrhume
Patient sans histoire
Patient qui fume
Patient au Ricard


Patient posthume...
Patient en miroir.

 
Tous ont leurs raisons
d'attendre avec conviction
leur tour en consultation.

 
Sinziana Ionesco
 
(Octobre 2019)

 
 



Source : Salle d'attente



Est-ce parce que l'avant-avant-dernier s'appelait Yaanis Edlo ?
Le pénultième doit avoir des douleurs fantomatiques
Mais le dernier, qui va le soigner ?

To be Patient or not patient ?
....
Notre dessein, nous faisant préférer
Les maux que nous avons à d'autres obscurs.
-Shakespeare-

WV

Yaanis Edlo? je ne connais pas...

 

L'avant-dernier c'est aussi les certificats de décès, après pourquoi pas aussi soigner les patients fantômes

mais il faut être un peu médium...

 

et le dernier, hé bien c'est plutôt lui qui soigne le docteur ;-)

C'était un jeu de mots : il y a anis et de l'eau = Yaanis Edlo (ricard)

Pareil pour douleurs symptomatiques d'un être posthume ( c'est une mort chronique ?)

Bon ok, d'accord ! Mon humour (et moi-même ?) est totalement incompréhensible !
)-:

Et pour le dernier, il en faut bien !

Il manque le patient rigolard, le fêtard, le poissard, celui plein de tunes, le patient opossum, le patient dit rectum, ...
Un beau défilé, heureusement qu'ils ne lisent pas dans les pensées. Mais savent-ils au moins que tu écris ? ...

Ton poème est comme d'habitude plus profond qu'il n'y paraît.
Bonnes consultations.
WV

Yaanis Edlo: Google m'orientait vers un turc, ce qui s'accommodait assez mal avec le Ricard ;-)

 

Oui on peut décliner à l'infini la palette des patients, qui non, ne sont pas au courant.

 

L'écriture est un jardin secret... (secret tout relatif :-)

 

Merci pour tes lectures , toujours enrichissantes.

Secret ? moi pareil ! WV
Au moins tu peux t'amuser , sans rien laisser paraître, !
WV
.
... Enrichissantes ?
Mais c'est une richesse qui ne coûte rien !
WV

Bien sûr, les belles réflexions se partagent comme ça, pour rien.

 

En ce qui concerne l'amusement, je ne dirais pas ça, non c'est un métier bien trop sérieux.... 

 

Certains ont écrit avec talent et aussi humour (il faut bien dédramatiser ;-) sur le métier de médecin, les consultations et tout ça. Apparemment ce n'est pas ma voie;  sauf exception comme ici ou là, j'ai trop besoin de penser à autre chose, de m'échapper :-)

Merci de cette réponse toute sérieuse, effectivement les vies, c'est une énorme responsabilité.
Mais je pensais plutôt aux types de patients, leur style leur attitude, l'apparence qu'ils dégagent ce doit être parfois un drôle de défilé, et puis ça les catégorise. Sans pour autant ne pas être attentif à leurs problèmes.
Mais écrire c'est ouvrir une fenêtre, on en a tous besoin, même les "référents".
WV