Aller au contenu





Depuis : On m'a volé ma vie

Posté par claus, 28 mars 2019 · 114 visite(s)

 
Que reste-t-il ? Des rêves qui n'espèrent plus,
de la fumée qui, en volutes grises danse, et se défait,
du vent qui, à contre-courant se fend...
on a volé ma vie, pillée, abusée, lynchée, faux réquisitoire,
mouvements de violence qui se cloîtrent sur eux-même,
pas moyen d'en sortir, on a volé ma vie, un avenir qui aboutit,
après rien n'était plus possible, je la traînais comme une rouge chaîne,
en sueurs froides, en mots qui ne connaissent pas de pouvoir létal,
et pourtant tuent le plus beau que l'on porte en soi, 
on m'a volé ma vie.
 



Source : On m'a volé ma vie



Derniers commentaires