Aller au contenu





Depuis : Le creux des mains

Posté par claus, 31 mars 2019 · 121 visite(s)

 
Et si le creux des mains
savait retenir l'eau naissante coulant à la source…
et pourtant elle s'enfuit aussitôt conquise vers d'autres routes parfums,
en faut-il des gouttes folles de force entre les mailles des doigts du filet ressources,
pour désaltérer une bouche sèche qui goûte,
les gorgées au frais du palais comblé d'eau douce.
 
Et si le creux des mains
savait retenir le sable posant là, en berceau de dunes sur la plage…
et pourtant il s'enfuit aussitôt saisi vers d'autres fantasques moulures de grains,
en faut-il des châteaux en Espagne et des lessives de flots inlassables,
pour écouter le somptueux fracas de larmes sur les brisants noyant le calme,
des jours en eau trouble plongeant à la recherche des fonds aux sirènes de charme.
 



Source : Le creux des mains



Derniers commentaires