Aller au contenu

Photo

Flanche...

étale superflu dombre imbécile spectacle Commandeur péril

  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 claus

claus

    envers et contre tout

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 887 messages
  • Une phrase ::des mots pour soigner mes maux, chant des vibrations intérieures offert à tous, tous ceux qui y sont sensibles.

Posté 08 mars 2019 - 10:32

Flanche, vas-y flanche, tu ne vaux pas plus qu'une ombre,

tu n'es que superflue, alors vas-y flanche, flanche des rires moqueurs autour de toi,

tu n'es qu'une imbécile, alors vas-y flanche au spectacle de l'horreur Commandeur,

tu n'es que miettes de pain, alors vas-y flanche, serais-tu vomie par la stupeur de ton malheur ?

Flanche, vas-y flanche au rase-motte de ta pensée en péril,

tu n'es plaus qu'une mémoire vacillante, alors flanche face au diktat s'époumonant

contre la beauté un cri surgi d'un néant, le néant des tripes, viscères de l'oubli.



#2 Loup-de-lune

Loup-de-lune

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 56 messages

Posté 08 mars 2019 - 04:54

Flanche, vas-y flanche, tu ne vaux pas plus qu'une ombre,
tu n'es que superflue, alors vas-y flanche, flanche des rires moqueurs autour de toi,
tu n'es qu'une imbécile, alors vas-y flanche au spectacle de l'horreur Commandeur,
tu n'es que miettes de pain, alors vas-y flanche, serais-tu vomie par la stupeur de ton malheur ?
Flanche, vas-y flanche au rase-motte de ta pensée en péril,
tu n'es plaus qu'une mémoire vacillante, alors flanche face au diktat s'époumonant
contre la beauté un cri surgi d'un néant, le néant des tripes, viscères de l'oubli.


...comme cela est cocasse - puissante malice de la faute de frappe ! - et presque réconfortant, de lire, ligne 12, à deux virgules et une consonne près : "tu n'es, claus, qu'une mémoire vacillante (...)"

... attention à ces espèces de tristes malédictions qui, s'étant prises au sérieux, finissent par se déchaîner contre leur propre auteur !...

... peut-être, en manière de talisman, ces paroles, ce radieux poème, de Lao-Tseu...



Plie-toi en deux, tu resteras entier
Incurve-toi, tu seras redressé
Sois vide afin d'être rempli
Usé, tu seras rajeuni
Possède peu, ce peu fructifiera
Beaucoup, ce beaucoup se perdra
Le sage embrasse l'Un, à toute créature
Devenant un modèle
Il ne s'exhibe point, et du coup resplendit
Ne se justifie point, ce qui fait qu'on l'exalte
Ne se glorifie point, pour son plus grand crédit
Tait ses succès et par là même se maintient
Ne rivalisant point il n'a point de rival
Le dicton ancien :"Plie, tu resteras entier"
N'est pas un mot en l'air
Reste entier, tout viendra à toi.

Lao-Tseu (Livre de la Voie et de la Vertu)

#3 Loup-de-lune

Loup-de-lune

    Tlpsien ++

  • Membre
  • PipPipPip
  • 56 messages

Posté 08 mars 2019 - 05:16

Flanche, vas-y flanche, tu ne vaux pas plus qu'une ombre,
tu n'es que superflue, alors vas-y flanche, flanche des rires moqueurs autour de toi,
tu n'es qu'une imbécile, alors vas-y flanche au spectacle de l'horreur Commandeur,
tu n'es que miettes de pain, alors vas-y flanche, serais-tu vomie par la stupeur de ton malheur ?
Flanche, vas-y flanche au rase-motte de ta pensée en péril,
tu n'es plaus qu'une mémoire vacillante, alors flanche face au diktat s'époumonant
contre la beauté un cri surgi d'un néant, le néant des tripes, viscères de l'oubli.




... cet être, quel qu'il soit, représenté ici par le pronom personnel "tu", moi, j'ai le besoin irrépressible de le prendre dans mes bras, pour l'y serrer fort et l'y protéger, le temps que soit écoulée cette pestilentielle minute de démon...

... et pendant notre étreinte, je lui murmure, du tréfonds de mon coeur, en manière de prière, ces paroles, ce radieux poème, de Tchouang-Tseu...


Cesse de vouloir être important;
que tes pas ne laissent aucune trace.
Voyage seul comme le Tao
au pays du grand silence.

Si un homme traverse une rivière
et qu'une barque vide
heurte sa propre embarcation,
il ne sera pas offensé ou courroucé,
quel que chaud puisse être son sang.
Mais si la barque est dirigée par quelqu'un,
il se peut qu'il s'échauffe, hurlant et jurant,
simplement parce qu'il y a un rameur.

Prends conscience
que toutes les barques sont vides
quand tu traverses la rivière du monde,
et rien ne pourra t'offenser.

Tchouang-Tseu, 20

#4 claus

claus

    envers et contre tout

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 887 messages
  • Une phrase ::des mots pour soigner mes maux, chant des vibrations intérieures offert à tous, tous ceux qui y sont sensibles.

Posté 10 mars 2019 - 08:24

Merci à toi Loup de Lune pour tes références de sagesse chinoise, croire en soi et en sa vie sans chercher absolument à avoir tort ou raison, rester seul et suivre sa propre voie, apprendre à se connaître et connaître la vie : il n'est jamais trop tard même si, trop souvent, celle-ci a sévie au point de vouloir nous engloutir.

Comme ces histoires de "malédictions" moyenâgeuses qui sont bien d'un autre temps : la vie avant tout !

Vos deux témoignages me vont au cœur.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : étale, superflu, dombre, imbécile, spectacle, Commandeur, péril