Aller au contenu

Photo

Les inuits de Montréal

Québec Amérique XXIe

  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 Julien Hoquet

Julien Hoquet

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 441 messages
  • Une phrase ::Je regarde un ciel étoilé et je me sens une grande humilité.

Posté 19 novembre 2019 - 12:12

Vous, les itinérantes du Square Cabot

Errantes près du métro

Comme des aurores boréales

Dans notre conscience sociale

 

Oui, vous mes sœurs humaines

Premières victimes des féminicistes

Qui depuis avez trouvé un 'safe place'

Un refuge de verre et d'acier

Un as de pique

Un igloo chamanique

Pour manger, vous réchauffer et vous reposer

 

Mais où irez-vous boire

Voulez-vous bien me dire?

Exilées du Grand Nord 

Dans les rues sales de Montréal

 

Ours polaires, loups de mer ou narvals

Vous avez encore votre totem spirituel

Mais vous pleurez seule

Sur votre barque de glace

 

Dites-moi

Où irez-vous boire

De ce bourbon d'os de baleine

Et d'épices de Caïn?

 

On le sait bien

Quand la calotte glaciaire swing

La toundra danse sur tes larmes

Et alors tu oublies quelques instants

Ton pays et tes secrètes amours

Dans la nuit froide des inuits

 

Mais dans la ruelle

Près d'une poubelle

D'un McDo ordinaire qui veille

Vint-quatre heures sur nous

Elle bave dans sa bouteille

Un chant de gorge, un peu mou

Que lui chantait sa mère

 

Elle a retrouvé sa 'safe place'

Comme autrefois

À la radio country

Quelques misérables accords de guitare

Qui la font encore rêver

 

Même si son pays n'existe plus

Même si son pays n'existe plus...

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Revu le 21-11-19


Modifié par Julien Hoquet, 07 décembre 2019 - 02:50 .


#2 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 862 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 19 novembre 2019 - 08:14

La terrible réalité de l'industrialisation du monde, et du changement climatique, qui entraînent les populations inuits, et bien d'autres encore, loin de leurs terres ancestrales et de l'existence harmonieuse qu'ils partageaient avec leur environnement...

Pour se retrouver là-bas, loin de chez-eux, loin de leurs coutumes, de leurs ancêtres et des Esprits qu'ils vénéraient, là-bas dans les rues sales de nos villes, au coeur de notre société de consommation qui découvre seulement ses limites, à errer sans espoir de retour vers leur terre promise.

 

Très émouvant...



#3 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 10 495 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 19 novembre 2019 - 01:44

"Mais où sont les neiges d'antan?" pourraient-ils dire...

#4 Jped

Jped

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 150 messages
  • Une phrase ::Le voyage immobile après une vie de voyage

Posté 02 décembre 2019 - 03:40



Poème tendre et déspéré, dont le style direct et familier semble adopté pour nous frapper encore plus durement..

Cette femme Inuit pourrait dire, en reprenant les mots de Jésus dans le Nouveau Testament, évangile selon Luc, chapitre 23 : .

" Femmes ( et hommes, évidemment!), ne pleurez pas sur moi, mais pleurez sur vous et sur vos enfants."

Ce serait une excellente introduction à la réunion de Madrid sur le climat.