Aller au contenu

Photo

Le grand sablier

les étoiles noires

  • Veuillez vous connecter pour répondre
5 réponses à ce sujet

#1 Marcabru

Marcabru

    Tlpsien +

  • Membre sympathisant
  • PipPip
  • 16 messages
  • Une phrase ::Psalmodiant en douleur cette chanson,
    Les Lords disparaissent à l’horizon.

    https://www.marcabru.fr

Posté 22 juillet 2020 - 03:41

LE GRAND SABLIER

 

Se perdre dans le temps,
C’est s’oublier dans le désert.
Enchaîné par ce désert,
Assoiffé par ce temps,
Les brefs grains de sable
Et les minuscules secondes s’amoncellent
Sous mes pas.
 
Effort inutile,
A l’horizon le temps s’enfuit,
A jamais ce sable se soulève sous mes yeux.
 
Au loin,
Les mirages furtifs s’évadent
La mort le saura-t-elle ?
 
Pour oublier c’est facile,
Il suffit de regarder avec ennui
Le grand sablier écrouler ses larmes de pierre.
 
avril 1997
 


#2 hasia

hasia

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 750 messages

Posté 22 juillet 2020 - 05:56

Si le temps

reste en prise avec le désert

comme lieu

d'insistance et de questionnement,

il semblerait 

qu'un même mouvement

tente de réunir  l'ailleurs en dedans

et l'espace extrême

ainsi articulés liens

en potlatch d'une ipséité fondamentale

au droit

du transcendantal et de l'objectivité

tout au creux

d'un présent du coeur.

 

splendeur et dénuement de l'être

au grand sablier

réinvesti

tout reprend forme

en permanence

la parole porte la différence

 

à Vous,

 

hasia



#3 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 11 297 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 23 juillet 2020 - 12:14

Nous sommes notre propre désert: comment sortir de nous-mêmes?...

#4 Marcabru

Marcabru

    Tlpsien +

  • Membre sympathisant
  • PipPip
  • 16 messages
  • Une phrase ::Psalmodiant en douleur cette chanson,
    Les Lords disparaissent à l’horizon.

    https://www.marcabru.fr

Posté 23 juillet 2020 - 03:24

 

Si le temps

reste en prise avec le désert

comme lieu

d'insistance et de questionnement,

il semblerait 

qu'un même mouvement

tente de réunir  l'ailleurs en dedans

et l'espace extrême

ainsi articulés liens

en potlatch d'une ipséité fondamentale

au droit

du transcendantal et de l'objectivité

tout au creux

d'un présent du coeur.

 

splendeur et dénuement de l'être

au grand sablier

réinvesti

tout reprend forme

en permanence

la parole porte la différence

 

à Vous,

 

hasia

 

 

 

Bonjour,

 

Aaahhh.... "Le Grand Sablier" est une expression déjà utilisée, autant pour moi...

Le thème est plutôt universel, ou plutôt intemporel. 

 

Très intéressant de voir les différentes interprétations, merci !


Nous sommes notre propre désert: comment sortir de nous-mêmes?...

 

Chacun sa réponse. Personnellement, c'est "le plaisir". L'art, la musique, la bouffe parfois (enfin, tout ce qui flatte les sens), l'amour, les enfants etc.



#5 patricia moles

patricia moles

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 661 messages
  • Une phrase ::Rien du tout !

Posté 23 juillet 2020 - 07:10

Je reprends la question de M. de Saint-Michel : « comment sortir de notre propre désert ?» ; je crois que c'est en allant vers les autres, avec bonté ...

#6 hasia

hasia

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 1 750 messages

Posté 23 juillet 2020 - 08:47

Bonsoir à Vous,

 

Merci de Votre réponse /  Toute simple Toute belle    et Toute inattendue de moi!

 

Joli thème que Vous avez engagé là!

La symbolique  en est belle.

 

Son écriture en atteste!

* la dimension de présence /absence

* la dimension de liaison du trop peu / du trop

* enfin, le tissage de ces deux modalités

Je lus, ai essayé d'en percevoir

           les stances,

                         les silences 

                                            la mélodie!

 

à Vous

 

hasia

 





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : les étoiles noires