Aller au contenu

Photo

La scierie

grume bois sciure parfum

  • Veuillez vous connecter pour répondre
6 réponses à ce sujet

#1 Leclère michel

Leclère michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 730 messages

Posté 16 janvier 2020 - 05:01

La scierie,

 

 

Lentement la bille de bois roule sur la machine.

 

Aussitôt arrêtés contre les butoirs,

 

Des énormes crocs se resserrent

 

Emprisonnant leur proie.

 

Doucement l'ensemble avance,

 

Pour nourrir ce fauve aux dents multiples.

 

Le contact se fait dans un crissement strident.

 

La lame pénétrant cette chair,

 

Dégage un fort parfum des iles

 

Ou une senteur boisée.

 

L'ensemble continue d'avancer,

 

Traçant sa ligne imperturbablement.

 

Une première tranche d'écorce tombe,

 

Le bois apparait, beau et frais

 

Saupoudré de sciure,

 

Une veine magnifique parsemée de quelques petits nœuds.

 

L'ensemble de la bille s'est dégagé,

 

Pour se réaligner et débiter un autre plateau

 

Aussi beau, sentant aussi bon.

 

Montrant sa chair et ses veines pour la première fois,

 

Avant de se ternir en séchant.

 

Un à un les plateaux reconstitueront cette grume,

 

Pour aller sécher pendant des mois ou des années.

 

Seul le menuisier reverra cette veine sous son rabot.

 

Qu'il poncera, qu'il polira,

 

La cire et la patine feront revivre ce bois naturel,

 

Pour le plus grand plaisir de nos yeux.

 

 

 

LM  12/02/2003

 

S



#2 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 11 384 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 16 janvier 2020 - 06:56

Mort et résurrection!...

#3 Laurence HERAULT

Laurence HERAULT

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 320 messages
  • Une phrase ::Notre monde a besoin de plus de poésie
    Mais si l'on cherche bien, elle se niche partout.
    Il y a des fleurs sauvages au pied des grandes tours
    Et le chant des poètes embellit notre vie.

Posté 18 janvier 2020 - 09:02

Le temps de votre poème j'ai été transportée dans cette scierie aux odeurs et couleurs de bois fraîchement coupé... 

 

Un bel hommage aux travailleurs du bois et au travail bien fait.

J'y vois également l'amour de cette matière brute, vivante, bien qu'il faille couper les arbres pour pouvoir utiliser cette ressource naturelle...



#4 William Valant

William Valant

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 158 messages
  • Une phrase ::La bonne humeur c'est mon moteur !

Posté 18 janvier 2020 - 09:19

Belle évocation J'aime le bois son odeur son poids ses dessins. Joli texte, vivant et quelques souvenirs...
Merci Michel (et Laurence pour son joli commentaire) .
WV

#5 Leclère michel

Leclère michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 730 messages

Posté 18 janvier 2020 - 09:37

Je suis très content d'avoir pu vous faire partager ces moments que j'ai vécu et appré  scier.  :)

 

Merci à tous LM



#6 JMAP06

JMAP06

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 2 718 messages

Posté 20 janvier 2020 - 07:50

C'est triste cependant, cette vie écorchée vive
On ne transforme pas la terre; on la torture!
Et ça, ça fait vraiment scier.

Pensif. Philippe

#7 Leclère michel

Leclère michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 730 messages

Posté 20 janvier 2020 - 04:48

JPMA  La vie est triste pour la nature.

Imagine les douleurs que peuvent ressentirent un rosier quand on le taille. Ou la pomme de terre que l'on coupe pour la jeter dans l'huile bouillante,

Ou le brin d'herbe que l'on coupe régulièrement pour avoir une belle pelouse.

La nature ne fait pas de sentiment.

Si on veut la laisser tranquille, il faudrait commencer par réduire ses prédateurs. LES HOMMES !

Les hommes ont besoin de la nature pour vivre, la nature n'a pas besoin des hommes.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : grume, bois, sciure, parfum