Aller au contenu

Flot Riant

Inscrit(e) : 28 avril 2014
Hors-ligne Dernière activité : avril 26 2024 08:17

#400376 Midi minuit

Posté par Flot Riant - 22 avril 2024 - 08:14

Peux-tu me rafraîchir la cervelle? :D

On avait échangé sur nos morceaux de musique, sur Murmures. J'avais un ami qui voulait faire un opéra rock et je lui avais écrit des textes (ballade pour un absent). Malheureusement il a arrêté totalement la musique d'un coup. Le projet est abandonné.

Fais gaffe . Elle va t'inventer n'importe quoi.
Je crois qu'elle est erotoman.
Et pas mal cougar.


Rien pour attendre, tu ne perds
ça se règlera en vers


#400371 Midi minuit

Posté par Flot Riant - 20 avril 2024 - 11:45

J'avais pris au jardin ma plus belle salade
Pour la débarrasser du moindre puceron.
Je la voulais dodue et surtout pas malade,
Une base parfaite à ton trait de citron.

La raison qui me guide, enfin... qui me balade,
A rapporter du champ laitue ou laiteron
C'est celle de rêver devant ta rémoulade
Et surtout reluquer ton bras de bucheron.

Quand le muscle saillant, tu bats la vinaigrette
La mayonnaise encore ou la crême fleurette,
J'attends, papille offerte et pupille en émoi,

Que tu tendes le doigt, une pointe de sauce
trônant en équilibre, à goûter toi et moi :
Le ventre bien rempli, de D'Aucy l'on se gausse !






y'a un truc que j'aime beaucoup!

Coucou Laurent, ça fait longtemps ! Heureuse de te lire de nouveau !


#400363 Midi minuit

Posté par Flot Riant - 19 avril 2024 - 08:31

La petite salade a la haine.

Elle avait poussé dans la terre à grand peine

Et voici qu'on la déplantait !

Qu'on la repique est une chose,

Mais son image la hantait,

N'ayant pas l'éclat de la rose

Elle exigeait un teint parfait.

« Brute ! Voyou ! Ne voyez-vous pas quel effet

Cet affront fait à ma parure !

J'avais acquis la belle allure

Dodue et verte, et tout confort ! »

Elle repense à sa naissance,

A sa croissance,

Ce qu'il lui a fallu d'effort

Pour que sa graine minuscule

Germe et perfore un monticule

Qui l'écrasait de tout son tas.

Elle était dans tous ses états,

Boudeuse et la feuille flétrie

Songeant à la fourmi qui trie

Et se tire en trainant ses soeurs.

Tous les dangers, toutes ses peurs,

L'angoisse d'être un jour mangée

Quand on voyait dans la rangée

La pie osant jouer du bec

Comme on s'empare d'un bonbec.

J'avais beau consoler et dire

Qu'un corbeau craint mon arrosoir,

Qu'elle allait bientôt resplendir en l'aspergeant d'un brin le soir

Mais même loin du pourrissoir

Le plant têtu semblait maudire

Son jardinier, sachant qu'un jour

Il la mangerait à son tour !




Bon d'accord, c'est du réchauffé mais ça va bien avec de la vinaigrette


#400354 Midi minuit

Posté par Flot Riant - 17 avril 2024 - 05:32

Midi. Le monde crie ou court ou gueule ou bosse.
Une pelle à la main, suant sous son habit
L'ouvrier palpera sur son crâne la bosse,
Ahuri... Chacun pense à la bourse, à bibi.

Minuit, mon beau dragon. Je m'étire et toi... Pause !
Silence. Sur le lit, plus rien d'autre que nous...
Sous ta langue, je vis, ma peau se décompose
Un peu de sel et d'eau, tes mains sur mes genoux.

Midi. Le monde crie ou court ou gueule ou bosse.
L'ouvrier a repris sa pelle et, comme nous,
Il se met à l'ouvrage en rage et gueule et bosse.
Une pause : à minuit, mes mains sur tes genoux.


#400316 Qu'unis l'un gus

Posté par Flot Riant - 12 avril 2024 - 07:49

"Viva la vie et viva la vie qui va
Et viva la vie qu’on vit
Viva l’amour avec toi
La vie vaut le coup
Le monde est à nous
On y va"

lalalalalala ❤️


#396151 Poignard cosmique poétique

Posté par Flot Riant - 23 août 2022 - 11:11

Je lui* ai susurré dans le vallon de son enclume attentive d'arbrisseaux pétillant et la fée phénologue de son volcan passif a eructé le principe solaire et viscéralement complet de son intime éviction perdue

*Lui... Le paléontologue abstrait de mon alliance qui annule l'air...enfin l'autre beauf, t'as compris !

Merci 🧡🧡🧡🧡🧡🧡🥰


#392824 L'espèce fabulatrice

Posté par Flot Riant - 17 octobre 2021 - 09:53

Début amélioré, j'ai modifié quelques passages :

A cette époque-ci, tout était vide... Tout ?
Sauf eux , nés en duo : l'un, Verbe sachant dire,
Nommer ou désigner ; l'autre, un grand manitou,
Pouvant sans peine agir, ériger son empire.
L'air de rien, loin du Temps, s'ils cogitaient beaucoup,
- L'un dans l'autre n'étant ni ce tout, ni partie,
Mais pourtant bien bâtis pour en mettre un bon coup ! -
C'est qu'au fond le muet manquait de répartie
Et rêvant au proton ne trouvait pas la paix.
Comment créer un monde avec... et bien... que dalle !
Quant à Verbe enclavé dans le corps de l'épais,
D'une voix de ténor il criait au scandale :
« Hey, Gros ! Pour ta gouverne : en deux mots, c'est étroit,
Très humide, un peu froid , et - Seigneur ! - qu'il fait sombre !
Mon gars, sans ton caquet que j'imagine adroit
Dans un instant je crains de n'être plus du nombre ! »
Nombre... Nombre... Nombre.... L'écho, ça rend gaga,
Un peu comme un bon plat qui vous revient fadasse.
Verbe, en tout dépité se mettait au Yoga...
Quand soudain, le Divin se sentit plein d'audace.
Il ouvrit grand la bouche... Et Verbe s'y glissa,
Locasse et plein d'allant, l'occase étant trop bonne !
Des sons, des sons, des sons !!! Oui, tout se fit fissa
Si bien que son maton devint son mégaphone.
Le premier mot fusa : " froid ! " BRRRR ! La froideur fût !
Avec elle frimas, climats et canicules.
Curieux il reprit : « humide ! » . Ainsi l'eau fût
En flaques ou crachins aux gouttes minuscules.
Quand sorti du mot « sombre ! » un photon s'élança,
Balayant l'Univers de sa vitesse folle,
Le pendule du temps soudain se balança...
Et dans l'Eden un vieux coiffa son auréole.


#388223 Les origines de l'espèce fabulatrice - première partie

Posté par Flot Riant - 23 avril 2021 - 08:02

Merci pour vos retours encourageants! Je retourne et retourne ce début d'histoire dans ma tête depuis un an, c'est enfin sorti !

Anwen, je rêvais de placer aussi " le néant à nommer c'est un comble !" Mais il n'a pas trouvé où se mettre...


#388166 Les origines de l'espèce fabulatrice - première partie

Posté par Flot Riant - 22 avril 2021 - 11:30

A cette époque-ci, tout était vide... Tout !
Excepté Verbe et Dieu. Si Verbe savait dire,
Nommer ou désigner, Dieu, ce grand manitou,
Pouvait sans peine agir, ériger son empire.
L'air de rien, loin du Temps, ils cogitaient beaucoup,
L'un dans l'autre n'étant ni ce tout, ni partie,
Mais pourtant bien partis pour en mettre un bon coup !
Seulement, le muet manquait de répartie
Et rêvant au proton ne trouvait pas la paix.
Comment bâtir un monde avec... et bien... Que dalle !
Quant à Verbe enclavé dans le corps de l'épais,
D'une voix de ténor il criait au scandale :
« Hey Dieu ! Je suis coincé ! Va-t-on pourrir ici ?
Figure-toi que là, c'est froid, humide et sombre !
Ne reste pas passif ! Hélas, si c'est ainsi,
Dans un instant je crains de n'être plus du nombre ! »
Quant Dieu saisit les mots : « c'est froid ! » La froideur fût !
Avec elle climats, frimas et canicules.
Curieux il reprit : « humide ! » . Ainsi l'eau fût
En flaques ou crachins aux gouttes minuscules.
Quand sorti du mot « sombre ! » un photon s'élança,
La lumière fût en sa vitesse folle,
Le pendule du temps soudain se balança...
Et dans l'Eden un vieux coiffa son auréole.
... A suivre


#388047 Tu m'as sonné, Dragon ?...!

Posté par Flot Riant - 19 avril 2021 - 09:07

Hi hi...
B.A.T. ... Et le chauve sourit!


#388016 Froidure

Posté par Flot Riant - 19 avril 2021 - 08:13

Les 4 mousquetaires du classique ressortent leur fleuret!


#388005 Froidure

Posté par Flot Riant - 18 avril 2021 - 09:05

Ton texte s'adapterait bien en chanson, je pense.


#387956 J'ai essayé le vers breton Anwen ... J'ai essayé ! puis z'ai...

Posté par Flot Riant - 16 avril 2021 - 08:54

Ce SI te suffirait pour que Brest coule et glisse,
Comme une poire au fond d'un tout petit flacon.
J'ai déjà vu Paris sous une boule lisse
Or même en t'agitant : pas le moindre flocon !
Ce vieux déboussolé n'a plus sa montre à l'heure
Et privé de ses flics, le fil du temps s'en fout.
Il pousse le bouchon, tire et... PLOP !... Et puis pleure...
Il ne se souvient plus... Quelle histoire de fou !
Qu'au nord, à l'est, à l'ouest il pleuve, neige ou vente,
Quelque soit le contexte il se croit matelot,
Embarque dans un verre où sa sirène chante
Mais sa tête n'est plus qu'un parfait bibelot.


#387913 J'ai essayé le vers breton Anwen ... J'ai essayé ! puis z'ai...

Posté par Flot Riant - 15 avril 2021 - 09:32

Crénom, le vers breton n'est pas qu'un vers à boire!
C'est un vers qui s'étend de Brest à Lorient !
Tes tous petits petons battant son territoire
N'ont pas besoin d'un bar... Mais d'un "bar, bar, ..." riant.🤑🤑🤑


#387823 Dans le port d' Brest Madame (ou Brel Corbièrisé)

Posté par Flot Riant - 11 avril 2021 - 09:18

Tu écris aussi des poèmes en bretons?
C'est quoi les particularités de la poésie bretonne ( écrite en breton , pas du style Yvon le men)?