Aller au contenu

Photo

Au bord des larmes...

chagrin plaie suture armes nocturne souffrance silence indifférence

  • Veuillez vous connecter pour répondre
4 réponses à ce sujet

#1 claus

claus

    envers et contre tout

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 156 messages
  • Une phrase ::des mots pour soigner mes maux, chant des vibrations intérieures offert à tous, tous ceux qui y sont sensibles.

Posté 16 juin 2019 - 03:54

Au bord des larmes, il y a le chagrin matin qui suinte,

et mord la plaie difforme non fermée,

sans cicatrice de paix à la plainte suée,

et continue de pus sans suture pour étreindre,

au remugle qui perce la peau d'un passé perdu refrain sans faim.

 

Au bord des larmes, il y a les armes martelées qui expurgent,

et débordent d'un regard hagard de mémoire obstruée, 

sans repères à l'obscur convenu de nocturne nuancée,

et écoutée l'oreille penchée sans clavier cru,

au refuge de mots de sciure.

 

Au bord des larmes, il y a la souffrance défiance qui enfante,

et met au monde des mots lourds et salés,

sans silence à la délivrance au malmené,

et à la médisance des différences,

simples réflexes de cruautés à la crève d'indifférence.



#2 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 3 469 messages

Posté 16 juin 2019 - 05:28

La construction est faite sur la base de la plainte étouffée (dans les mots) mais récurrente

____   pleurer  : au / et / sans et au

     Pleurer haut sangs et eaux

Chaque mot est décorticable de douleur ___ vrai



#3 Ioscrivo

Ioscrivo

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 414 messages
  • Une phrase ::Il y a ces heures qui ne font pas partie du jour, celles où je gagne du temps en en perdant, celle où je me libère de l'engrenage de ce monde qui tourne à l'envers. Alors elle est revenue et je la laisse faire.

Posté 16 juin 2019 - 05:47

Cri dense, justesse sans égard. Au bord de l'émotion, on plonge volontiers dans un réalisme à froid.

#4 claus

claus

    envers et contre tout

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 156 messages
  • Une phrase ::des mots pour soigner mes maux, chant des vibrations intérieures offert à tous, tous ceux qui y sont sensibles.

Posté 18 juin 2019 - 06:34

La construction est faite sur la base de la plainte étouffée (dans les mots) mais récurrente

____   pleurer  : au / et / sans et au

     Pleurer haut sangs et eaux

Chaque mot est décorticable de douleur ___ vrai

j'ai presque l'impression que tu m'expliques ce poème, ce qui est un peu déroutant, mais je comprends et c'est bien d'avoir un éclairage particulier, j'aime ton explication. Merci Hattie


Cri dense, justesse sans égard. Au bord de l'émotion, on plonge volontiers dans un réalisme à froid.

 

oui, réalisme à froid parce que c'est du vécu pris avec le maximum de recul. Ou alors, mon stylo met à distance ma souffrance en essayant de l'expurger.



#5 Hattie

Hattie

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 3 469 messages

Posté 18 juin 2019 - 06:42

Merci, claus, d'accepter mes mots car j'ai beaucoup hésité à dire...

C'est tellement délicat, la souffrance.

Mais je me suis dit que si le poème était là c'était par une forme d'acceptation de la lecture et du commentaire de l'autre.

Merci encore.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : chagrin, plaie, suture, armes, nocturne, souffrance, silence, indifférence



Billets récents sur ce sujet

Photo

Depuis : Au bord des larmes...

Par claus dans claus Blog, sur 16 juin 2019 - 04:23

Source : Au bord des larmes...

Lire le billet complet →