Aller au contenu





Lisez!

Posté par Cyraknow, dans billets d'info et d'h... 31 mai 2019 · 265 visite(s)

Je viens de lire sur le blog d'un ancien de tlp, qui ne fit ici qu'un passage éclair: Champdefaye. Cet ancien membre se consacre maintenant uniquement à la prose. Son blog, Le Journal des Coutheillas, dit JdC, un article consacré à cette dualité qui préoccupe les fervents de l'écriture: lire empêche-t-il d'écrire, en raison du temps perdu et du complexe instauré lorsque l'on compare son style à celui des Grands que l'on lit? 
L'article est ici: http://www.leblogdes...as.com/?p=16550
Cela me hérisse car, dans mon esprit comme dans mon coeur, lire et écrire sont indissociables. Du coup, voici ma réponse...
 
Certains auteurs le disent: écrire empêche de lire, par manque de temps, et lire empêche d'écrire, en instaurant un complexe d'infériorité, du genre "Ah là là, ma bonne dame, si seulement je pouvais faire pareil, moi qui suis si nul!".
 
D'autres, au contraire, et notamment dans le milieu que je fréquente le plus assidûment, celui de la poésie classique (un groupe restreint et assez élitiste, il faut bien l'admettre), on vous dit qu'il faut lire et lire encore pour s'imprégner, s'imbiber du style des grands dans l'espoir, même infime, de pouvoir améliorer sa propre écriture. Car après tout, combien d'entre nous lisent couramment le dictionnaire (hormis moi, qui suis une cinglée des mots)? Et, hormis le bon vieux dico, quel autre moyen est-il d'acquérir du vocabulaire, ou de voir un mot utilisé in situ? D'ailleurs, dans le milieu poétique, on ne recommande pas que la lecture des grands poètes, mais la lecture des grands de tous types de littérature, l'usage fait des mots n'étant pas le même de genre à genre. 
 
Oui, lire occupe le temps. Que d'autre faisais-je, d'ailleurs, ce matin, avant de lire cet article? (Au passage, je recommande à tous les amateurs de Jules Verne le fabuleux Mathias Sandorf, que je viens de découvrir et dans lequel je suis présentement plongée)
Mais ce temps occupé l'est de façon à la fois ludique et éducative.
 
Oui, vouloir écrire empêche souvent de lire, par peur de se sentir ridiculise; mais enfin, je doute que Maupassant, Zola, Chénier, Molière, pour ne citer que des français, viennent, fantomatiques et translucides, lire nos manuscrits la nuit, à la faveur de la lune, et se gausser de nous en critiquant notre style. Le côté "Untel doit se retourner dans sa tombe" m'a toujours fait doucement rigoler! D'ailleurs, je ne demande pas mieux que d'en rencontrer un dans mon bureau, afin de pouvoir lui demander conseil!
 
Non, lisons sans complexe! Voilà qui fait passer une heure, voire deux, voire trois, de façon agréable. Qui ne préfère lire qu'écrire, en attendant de voir son dentiste ou le contrôleur des impôts?
 
Un petit test mettra vite à l'épreuve votre capacité à vous immerger dans la lecture: tenez-vous face à une bibliothèque. une simple étagère de livres peut faire l'affaire, mais une bibliothèque vaut mieux. Si, en la regardant, vous ne voyez que des tranches, et que votre souci premier est de critiquer (Celui-là n'est pas à sa place, ou Moi, je les aurais mis par ordre décroissant de taille), rien à faire, pour vous, la lecture n'est dans le meilleur des cas, qu'un passe-temps sans importance. Si, à la vue des titres, votre imagination s'emballe, que vous vous remémorez telle ou telle citation, que vous voyez, là, devant vos yeux, se reconstituer une scène, bref, si les livres prennent vie, alors lisez! Lisez, quel que soit le temps dehors, quel que soit le temps dont vous disposez, quel que soit l'ouvrage en main. Lisez!
 
Quant à moi, il fait beau... je vais aller explorer les rayonnages de la librairie "Le Trouve-tout du livre" du Somail, la plus grosse librairie de livres d'occasion de France et de Navarre. (si vous ne savez pas où est la Navarre, sortez un dictionnaire ou un atlas, et lisez) 58 000 livres en rayon, environ 110 000 en réserve, 2 étages... C'est certainement à cela que ressemble le paradis!
 
Image IPB  
 
(salle principale. Photo assez ancienne, avant qu'il n'y ait des rayonnages supplémentaires pour les BD)



Entièrement d'accord avec vous.

Merci d'être passé me lire.

Oui. Lire est comme une nourriture de l'esprit qui a faim.

Ecrire est une action une expression de l'esprit (comme d'ailleurs comme peindre, composer de la musique etc...)

 

Merci à vous Cyraknow pour ce post dans votre blog

Je viens de lire les résultats d'une étude parlant des facteurs de ralentissement de la maladie d'Alzheimer. Lire rien que 3h30 par semaine est un facteur très facile à intégrer à son quotidien.

Je pense comme vous, mais aussi qu'écrire est aussi une nourriture de l'esprit, de même que lire est une expression de l'esprit, chacun se tournant vers le style de lecture qui lui plaît, et le contenu qui l'intrigue.

Derniers billets

Rechercher dans le blog

Derniers commentaires

Au détour des méandres du web...

http://www.boetiane.com/  Notre amie Boë en ses oeuvres toujours plus baroques et époustouflantes.
http://poetry.about.com/. Site de poésie en anglais: métrique , histoire, compilations d'auteurs, analyses... Fabuleusement riche.
http://melthy.fr/index.php. Le site de nos amis Dragon dé-bridé et Flot Riant
http://leblogdescoutheillas.com/ Le blog très sympathique de Champdefaye, mêlant art (collages), littérature...
http://www.madkane.com/humor_blog/. Le blog en anglais de Madeleine Kane, entièrement en limericks
http://www.martinemrichard.fr/blog. Le blog d'une talentueuse amie poétesse, peintre, photographe, passionnée de fleurs et d'océan.
http://www.lapassion...TFOLIO&ID=6700. Et ici les poèmes de Martine. Une grande sensibilité.
 

2 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 2 utilisateur(s) anonyme(s)