Aller au contenu





Depuis : Toujours quelque part, le soleil brille

Posté par William Valant, 28 septembre 2019 · 92 visite(s)

 
Toujours quelque part, le soleil brille
 
C'est l'automne
C’est la saison des pommes
Des veillées épluchures
Et des tartes bien mûres
 
C'est l'automne fini l’été
C’est la saison des écoliers
Les encriers et les devoirs
S’achèvent aux repas du soir
 
C'est l'automne
C’est l’air qui s'embrume
Des matins qui fument
Des soirs en vie de nonne
 
C'est l'automne et la pluie
La ronde des fruits fermentés
Les soirées et les nuits
Longues à attendre l’été
 
C'est la saison d'automne
Des feuilles des valses de morts
De la nature multicolore
Des corps et des amours atones
 
C’est l’automne des déveines
Des vers dans les pommes
Par terre ramassées, des peines
Des soirées vides, remplies de vers
 
C’est l’automne du désespoir
La saison morne des arbres morts
De la lune par la nuit envahie
La tristesse des joies enfuies
 
C'est l'automne des regrets
Des échecs et des larmes
De la mémoire qui désarme
Qui ne s’incinère même pas dans le têt
 
C’est l’automne la vieillesse le mou
Des rides des creux des trous
De la jeunesse enfuie
Des petits maux et lentes maladies
 
C’est l’automne et le soir
Des pensées sombres qui noient
Celles qui glissent, qui larmoient
Et qui de l’ombre choient dans le noir !
 
C’est l’automne âpre
Qui descend vers l’hiver
De la lumière qui s’éteint, amère
Comme la pomme au fond du verre
 
C’est l’automne tout se liquide
Des soldes des fêtes des foires des vins
Des Vendanges tardives la fin
Sauf les dépôts de lie de rêves jadis limpides
 
Mais c'est l’automne par ailleurs la saison des goyaves
Des iles odorantes et des chants graves
Même quand c'est l'hiver, là-bas dans les verts, le soleil brille
Et j’irais gaiment le boire au carnaval des Antilles.
 
WV
 



Source : Toujours quelque part, le soleil brille



Derniers billets

Derniers commentaires

Ma photo

Rechercher dans le blog

0 utilisateur(s) actif(s)

0 invité(s) et 0 utilisateur(s) anonyme(s)