Aller au contenu





Depuis : Le bon goût

Posté par claus, 06 octobre 2019 · 105 visite(s)

 
Il s'agit avant tout d'avoir du bon goût. Savoir caresser les mots qui s'y prêtent, les lisser, les limer, les livrer et les faire vibrer de tous leurs sons à l'orchestre bien équilibré : pas trop de cuivres, pas trop de cordes non plus, deux flûtes traversière, un hautbois etc...
Savoir les ordonner comme on compose un bouquet, varier les couleurs, les formes et laisser éclore la beauté entre ses mains comme pour la tendre à quelqu'un que l'on veut surprendre de plaisir.
Il s'agit encore d'avoir du bon goût. Que les sons, la compostion des mots laisse paraître le poème dans tout son éclat ; qu'il scintille et s'illumine comme une pierre précieuse sertie dans un écrin choisi. Qu'il écrive et exprime la sincérité des émotions et s'en pare au cou portant le visage du sourire épanoui, par exemple. Ou qu'il choisisse tout-à-fait l'inverse sur la palette des sentiments, une grande et profonde tristesse, enveloppe douce-amère d'une vie ratée, conquêtes en tous genres que l'on a pas pu ou su saisir à temps par manque de prise sur la réalité, désinvolture passagère, incapacité foncière.
Mais quelques soient les émotions, ne pas les laisser déborder et tout transformer en cauchemar absorbant coeur et esprit ensemble, dans la plus grande des confusions. Non, vite mettre un terme, un point final quand il est encore temps de peur de tuer le moment de plaisir et de saper le tout dans la folie la plus extrême.
Il s'agit avant tout d'avoir du bon goût.
 



Source : Le bon goût



Claus, artiste dans son atelier, sculpte... et elle le fait, avec une sensibilité toute féminine.
Claus avec un C, comme Camille Claudel.
WV

Derniers billets

Derniers commentaires

Catégories