Aller au contenu

Photo

Légère...

envolée soleil saison éphémère temps absences séjour

  • Veuillez vous connecter pour répondre
3 réponses à ce sujet

#1 claus

claus

    envers et contre tout

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 344 messages
  • Une phrase ::des mots pour soigner mes maux, chant des vibrations intérieures offert à tous, tous ceux qui y sont sensibles.

Posté 15 août 2019 - 05:00

Légère comme cette envolée d'ailes, cette envolée belle,

au-dessus des mers à la destination d'un soleil géant de certitudes saines,

qu'il faut chercher au lointain de son nid voltige,

à la première saison qui siffle et interpelle à l'égosille.

 

Légère comme un être éphémère, au faîte de blé en herbe,

qui prend des distances avec le temps ferme,

savourant ce passage, aux frôlements de pores, sur terre

qui charme et qui grise les sens et les absences à perte d'errance terne.

 

Légère comme un alcool entêté voulant poursuivre l'infini des aiguilles,

mais au retenir qu'il y a un terme au séjour si beau de tant de présents riches,

au sonore des langues fêtées de risques criant au survol de l'abîme.



#2 M. de Saint-Michel

M. de Saint-Michel

    Tlpsien +++

  • Membre
  • PipPipPipPip
  • 10 214 messages
  • Une phrase ::Je suis quelqu'un pour qui poésie et respiration ne font qu'un.

Posté 15 août 2019 - 06:57

Cette légèreté, se voulant vierge de toutes les pesanteurs terrestres, serait-elle celle de la Poésie?

#3 William Valant

William Valant

    Tlpsien +++

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 469 messages
  • Une phrase ::La poésie est un souffle de vie de l'âme,
    qu'elle l'inspire ou qu'elle l'expire.

Posté 15 août 2019 - 08:11

J'aime bien. C'est aérien.

 

Légère comme cette envolée

Légère comme un être éphémère

... criant au survol de l'abîme.

 

 

Me fait penser à Les Djinn de Victor Hugo

 

Murs, ville,
Et port,
Asile
De mort,
Mer grise
Où brise
La brise,
Tout dort.
 
Dans la plaine
Naît un bruit.
C'est l'haleine
De la nuit.
Elle brame
Comme une âme
Qu'une flamme
Toujours suit !
 
...
 
Ce bruit vague
Qui s'endort,
C'est la vague
Sur le bord ;
C'est la plainte,
Presque éteinte,
D'une sainte
Pour un mort.
 
On doute
La nuit...
J'écoute : -
Tout fuit,
Tout passe
L'espace
Efface
Le bruit.
 
Victor Hugo.


#4 claus

claus

    envers et contre tout

  • Membre sympathisant
  • PipPipPipPip
  • 1 344 messages
  • Une phrase ::des mots pour soigner mes maux, chant des vibrations intérieures offert à tous, tous ceux qui y sont sensibles.

Posté 16 août 2019 - 02:56

merci William pour ce poème de Victor Hugo, qu'est-ce que l'on arrive pas à exprimer et faire ressentir rien qu'avec des mots simples. Ceux de Victor Hugo sont bien plus choisis que les miens mais pourtant traîne dans l'air comme un air de renouveau, la  poésie comme une "incitation incessante à se risquer vers l'inconnu". (Philippe Jacottet)

 

Cette légèreté, se voulant vierge de toutes les pesanteurs terrestres, serait-elle celle de la Poésie?

c'est celle de la vie vécue avec un émerveillement de regard d'enfant, ceux qui ne se lassent jamais d'imaginer et d'inventer à partir de simples mots.





Aussi étiqueté avec au moins un de ces mots-clés : envolée, soleil, saison, éphémère, temps, absences, séjour



Billets récents sur ce sujet

Photo

Depuis : Légère...

Par claus dans claus Blog, sur 15 août 2019 - 05:06

Source : Légère...

Lire le billet complet →