Aller au contenu





Depuis : in extremis...

Posté par claus, 16 mai 2019 · 237 visite(s)

 
Courir, courir, courir sans plus tarder,
courir après l'inestimable proie au choix de sueur tremblée,
proie esseulée qui s'essouffle au soleil chaud de noirs reflets,
proie au pouls battant vite d'adrénaline et d'émotion tétanisée,
et qui claque des dents en stupeur, avant de claquer sous les vôtres consommées.
 
Ouvrir, ouvrir, ouvrir sans plus tarder,
ouvrir son coeur en corolle de coraux qui sent bon l'océan noyé,
corolle à la floraison féconde plein les prés,
qui nage l'eau transparente aux courants de poissons ivres du libre été,
et de couleurs vives en crachat d'écume qui entremêle la vague sous le pied.
 
Réunir, réunir, réunir sans plus tarder,
réunir les instants de bonheur, en faire un bouquet, collection de l'âge avancé,
bonheurs vite échappés au bouquets vite desséchés,
caprices de la vie, boîte de Pandore à la clé bien savante au nombre incalculé, 
et attendre encore le prochain printemps de promesses, à la requête à genoux concoctée.
 



Source : in extremis...



Derniers billets

Derniers commentaires

Catégories