Aller au contenu





Depuis : En état de pleurs...

Posté par claus, 10 juillet 2019 · 105 visite(s)

 
En état de pleurs, j'effeuille les pétales de la marguerite épanouie qui savent la magie :
je t'aime, un peu, beaucoup, etc...à la folie,
folie qui me soûle d'une soif qui de moi se rit,
mais que dit une simple fleur à mon coeur palpité ? 
 
Cœur palpité de sentiments vrais aux rives de mes larmes échoués,
et qui ne mentent pas, de rêves anciens ressurgis d'origine, ainsi manifestés
cœur palpité d'un souffle de moins en moins souple,
ouvrant les autres sens se penchant sur ta couche pour, tout entière, y couler
avec une bouche avide de te boire au matin de l'espoir à l'infini fou.
 
Infini fou si petit et si proche à mettre dans la poche
d'un cœur à la poitrine vibrant, riche, de cognements sacoche,
infini fou transi aux limites d'un corps, 
au rajeuni d'une surprise d'un soupir à la révolte,
d'une révolte contre toi, contre moi, contre ce qui se joue à genoux.
 
Révolte à genoux comme plaquée au sol 
des sentiments par-dessus tout,
révolte à genoux de sentiments récolte aux mains ailées,
qui volent, palpitées vers l'infini en poche rattrapé.
 



Source : En état de pleurs...



Derniers billets

Derniers commentaires

Catégories