Aller au contenu





Depuis : Le péril psychique

Posté par claus, 13 juillet 2019 · 105 visite(s)

 
Il est sournois et il avance à tâtons,
dans le dédale du cerveau, le péril psychique.
 
Il vous guette du coin de l'oeil même s'il sommeille profond,
aux racines nues de la vie, le péril psychique.
 
Il s'annonce sourd et muet même s'il est volcanique aux tréfonds,
de la chair des synapses et des neurones, le péril psychique.
 
Il déferle comme fleuve en crue à l'embouchure bouillonnante d'alluvions,
et vous charrie loin, très loin, des limites de la raison, le péril psychique.

Il vous fait souffrir en vous laissant à l'abandon, seule et sans définition,
en vous renfermant sur vous-mêmes, coquille à la terreur paralysante, sans mots, sans illusions,
le péril psychique.
 



Source : Le péril psychique



Derniers billets

Derniers commentaires

Catégories