Aller au contenu





Depuis : Interrogations

Posté par claus, 10 septembre 2019 · 122 visite(s)

 
Et si l'on ne m'avait pas tant détestée pour n'avoir pas les dons de choix,
aurais-je pu croître bien à l'aise, sans me retrouver au coeur de la fournaise ?
 
Et si l'on m'avait laissée libre au carrefour de mes directions,
aurais-je pu enfin être moi-même, sans honte et sans componction ?
 
Et si l'on ne m'avait pas arrachée au profond entier de mes racines,
aurais-je pu m'épanouir en terre fertile, arrosée d'un amour bienveillant à l'équilibre ?
 
Et si l'on m'avait laissée tranquille sans trop vouloir intervenir, au sein du libre de tout être humain,
aurais-je pu trouver à temps la clef, pour ouvrir la force de la structure intérieure et pour filer au loin,
aux horizons des possibles qu'offrent les vingt ans aux mondes des torts et des raisons.
 



Source : Interrogations



Derniers billets

Derniers commentaires

Catégories