Aller au contenu





Depuis : Ces individus

Posté par claus, 12 octobre 2019 · 33 visite(s)

 
Hargne aux morsures s'acharnant à déchirer, déchiqueter et décimer les chairs inoffensives; hargne clamant à gorge repue la mort qui sue le jus de pue à la macération lente de torture.
Ces individus à la gueule de monstres sombres savent-ils encore la légèreté des pas de vie dansant les jours ouverts de joie éclairée de mystères à la nudité découverte ?
Ces individus raides de colonne vertébrale trop droite de fierté austère savent-ils encore la beauté des courbes enlacées à l'amour de l'enfant qui se fait au cri de désir respiré ?
Ces individus à l'inhumaine condition savent-ils encore les soubressauts de l'angoisse gâtée à l'estomac rapiécé de hargne et de haine lacérant la confiance désertée ?
Non, ils ont oublié les doutes des commencements balbutiants au béat d'ignorance mêlée de science à la source souple soutenant l'aléatoire des faux pas.
 



Source : Ces individus



Derniers billets

Derniers commentaires

Catégories