Aller au contenu





Depuis : Rencontre

Posté par claus, 20 octobre 2019 · 33 visite(s)

 
Seul, au désert des secousses saccadées d'un coeur qui pleure, à la démarche hésitante de pieds poussière dans l'aride du sable ensevelissant les secondes des pas, on s'égare dans un infini ineffable à la faiblesse de soif.
Soif de l'eau d'une présence de peau et de larmes, psalmodiant l'extatique d'une prière de flamme; rencontre de mots sonde d'une immensité à une autre scandée de sel et de terre sacrée, élevée vers un ciel accueillant les âmes entrouvertes.
Âmes entrouvertes aux sons d'arpèges aux harmonies secrêtes, chant progressant à l'alliance éternelle du feu et de l'amour; sentiments flamboyant la lumière des cœurs qui accourent à l'appel du visage de l'infini enfin dévoilé, paroles emplissant tout entier le vide d'un silence d'errance conquis et baptisé.
 



Source : Rencontre



Derniers billets

Derniers commentaires

Catégories