Aller au contenu

hasia Blog



Instants d'ELLE : Une étoile est née. son souffle vif, pour seul lien...

Posté par hasia, 12 juin 2020 · 65 visite(s)

                                                       
 
                                         ...


Instants d'ELLE : son silence extrême(invisible)... sa Présence au monde

Posté par hasia, 05 juin 2020 · 73 visite(s)

                      ***
 
" Bruissement sans nom, signes
au large dispersés
qui te rendent au mystère
dans cette humaine traversée
paupières refermées sur le jour
battant, vent et eaux
tu cherches souffle
comme poids de lumière, arche
comme...


Instants d'ELLE : son cri tenu, jusqu'à l'acmé du chant...

Posté par hasia, 04 juin 2020 · 58 visite(s)

                                        " Toujours nous attend un sentier d'été
 A travers les durables senteurs céréales
 A travers le bois de hêtres, de chênes bruissant
 De frôlements, de craqueme...


Instants d'ELLE ...sa joie, sa souffrance, ses appels au secours...

Posté par hasia, 03 juin 2020 · 78 visite(s)

"Avant la tempête annoncée,
Il y a ce coin d'hiver,
Ce coin perdu de l'univers,
Où s'attarde un reste de soleil,
    un morceau de soleil délaissé,
Etrangement présent encore,
Etrangement transparent,
Dorant à point le muret,
     marque de la clôture humaine.
Il y...


En la douceur du jour...

Posté par hasia, 11 mai 2020 · 101 visite(s)

Au gré de l'ange
*
 
faire
silence
 
cet
Art 
consommé
du
partage
 
 
 
Au gré de l'ange
*
 
saisir
la beauté
 
cet
enchantement
qui
borde 
notre chemin
 
 
et
*
écouter
le monde
en sa parole
vive


"Si nous montions d'un degré..."

Posté par hasia, 10 mai 2019 · 562 visite(s)

Indigents de l'amour
que saurions-nous
procurer
de plus
si ce n'est
de sublimes motifs
face
à Toi
qui laisse
couler ta vie
aux fontaines du secours


avec la vie...

Posté par hasia, 09 mai 2019 · 313 visite(s)

Pour que les gens
 
qui
 
nous possèdent
 
nous
 
gardent
 
faudrait-il
 
qu'ils
 
nous conservent


En vérité...

Posté par hasia, 09 mai 2019 · 297 visite(s)

Mais
 
Dans quelle chasse
 
est
 
donc
 
Le Décalogue
 
 
Le Cadre  l'enchâsse


Présence

Posté par hasia, 05 mai 2019 · 312 visite(s)

L'encre des mots
coule
jusqu'au coeur 
de la Terre
 
Les pages blanches
tourbillonnent
au gré
de l'automne
 
Le silence
nappe le temps
jusqu'au bord
du monde
 
Seul
le vent demeure
 
Et protège en son souffle
ce que j'aime tant


Chemin de neige

Posté par hasia, 25 avril 2019 · 522 visite(s)

Majestueuses
les branches alourdies de cristaux
s'inclinent
jusqu'aux parterres
drapés
en manteau d'hiver
 
Le petit chemin se perd
entre
les grands arbres blancs
la neige
assourdit
le pas de l'aube
silence
éternité
 
Paisible
la Nature aux mille feux
n'a de cesse
de s'inviter...


Rivage d' éternité

Posté par hasia, 11 avril 2019 · 399 visite(s)

 Paupières baissées
L'entre-deux silence
glisse
Le long du rivage
d'éternité
et
ouvre
sur l'horizon
de l'infinie
pensée
 
La parole
recompose
ses dunes
à perte de vue
et
livre
ses diamants
de rosée 
au petit jour
naissant


Ecrire...

Posté par hasia, 13 août 2017 · 1 765 visite(s)

Ecrire
 
Page blanche
Graver la page
de l'insolite de l'image
Dessiner le cercle
D'un geste-impression preste
Les mots, écrire...
 
 
Créer
 
Vivre et écrire l'éventail des signes
Figures de style, géométrie fragile
Correspondances analogies
Démonstration intime...


Invisibles couleurs

Posté par hasia, 24 avril 2017 · 1 093 visite(s)

 
 
 
Au vertige du monde
je t'invente un visage d'eau
transparent et limpide 
tourbillons de mes pensées
île sans âge où trône la vie 
embuscades d'amour
et insomnies
sous les feux de solitude
la véhémence secrète de la nuit
impénétrable appelle la clarté
prési...


Non Identifiés **

Posté par hasia, 06 avril 2017 · 720 visite(s)

" Sur le ventre ouvert du pays
un enfant dépose une branche cendrée
est-ce le bras ou la main qui sont calcinés?
Le corps minuscule n'est qu'un visage
une lumière brève sur les lèvres
et le poids immense des regards dévastés."
Tahar Ben Jelloun, Non Identifiés, 1995.


Au coeur du poème

Posté par hasia, 11 janvier 2017 · 1 332 visite(s)

Traverser
cet ailleurs du rêve
 
frôler
la beauté son reflet
 
partager
la force de l'amour
 
approcher
le mystère de la vie
 
en chacun de nous
 
réédition: le 18/11/2006


Un Peu de Nuit à L'Âme...

Posté par hasia, 01 octobre 2016 · 1 194 visite(s)

Silence satiné
nuit profonde
au coeur
Rai alarmé
entre 
paupières closes

Panser
la blessure

Froissement de l'âme
léger
duvet soyeux d'émotion
disséminè
en la ramure de la vie
enfouie
Pousse sur le jour
en bouleverse
l'ineffable
Beauté
 


Non identifiés *

Posté par hasia, 01 octobre 2016 · 671 visite(s)

"Une plante odorante et sauvage
entre stèle et souvenir
dire le jour du funambule aux pieds légers
dire l'amour aux bras immenses que tend l'arbre au ciel
dire la neige qui ferme les paupières de ce corps oublié
face à la lumière nue
immobile"
Tahar Ben Jelloun, Non identifiés, 1995 .


Indignation et cendres...

Posté par hasia, 29 septembre 2016 · 898 visite(s)

Pourquoi?
 
"Une poussière blanche tombe sur le visage
c'est un peu du ciel qui nous ferme les yeux.
 
Dans leur chute
les étoiles perdent la lumière
elles s'écrasent dans ce désert sans faire de bruit.
Il est tard pour notre Destin
Nous arrivons toujours en retard pour vivre
mais pour mourir ils...


Résonnance...

Posté par hasia, 28 septembre 2016 · 798 visite(s)

...
 
"et si je dramatise
c'est parce qu'au fond
je suis homme de synthèse
et si je crie
comme si je ne voyais derrière moi que ruines sur ruines
c'est parce que je sais
ce qu'il en coûtera
surtout maintenant
pour mériter la parole
notre face humaine
mériter l'allégresse à venir
car...


En attendant...

Posté par hasia, 10 juillet 2016 · 993 visite(s)

Deux heures, déjà...
Une odeur de café vient frôler ma narine.
Le bruit sourd incessant des valises qui partent.
Les gens attablés au bar express semblent préoccupés.
Le voyage est-il stress insupportable?
Seule, sans but, sinon attendre.
Je ne peux pas... j'attends.
L'horloge me rappelle les minutes...